Inde : un homme meurt, aspiré par une machine IRM

  • A
  • A
Inde : un homme meurt, aspiré par une machine IRM
Les appareils à IRM possèdent un puissant champ magnétique. C'est pour cette raison qu'il est interdit de s'en approcher avec des objets métalliques. Image d'illustration.@ FRANK PERRY / AFP
Partagez sur :

Vendredi dernier à Bombay, un homme est mort après avoir pénétré dans une salle d'IRM avec une bouteille d'oxygène. 

Vendredi dernier, un homme est mort après avoir pénétré dans la salle d'une IRM dans un hôpital de Bombay, en Inde, rapporte mercredi Ouest-France. Il avait avec lui une bouteille d'oxygène. 

"La machine était allumée". Rajesh Maru, 32 ans, accompagnait vendredi dernier à l'hôpital de Bombay une personne âgée qui devait passer une IRM. Selon son beau-frère, qui a relaté le film des événements dans un média indien, c'est un employé de l'établissement qui lui a demandé d'aller poser dans la salle d'examen une bonbonne d'oxygène. "Quand on lui a dit que les objets métalliques n’étaient pas autorisés à l’intérieur de la salle IRM, il a répondu : 'ça ira, on fait ça tous les jours'. Il a aussi dit que la machine était éteinte", a-t-il rapporté. "C’est à cause de leur négligence que Rajesh est mort. Les médecins et les techniciens n’ont rien dit. Lorsque Rajesh est entré avec la bonbonne, il s’est avéré que la machine était allumée".

Attiré violemment par la machine. Les appareils à IRM (imagerie à résonance magnétique) possèdent un puissant champ magnétique. C'est pour cette raison qu'il est interdit de s'en approcher avec des objets métalliques. Selon des témoins, Rajesh Meru a été attiré violemment par la machine dans laquelle il s'est retrouvé ensuite coincé. Pris en charge par le personnel médical, il est mort dix minutes après d'un décollement de la plèvre dû au choc. Un porte-parole de la police de Bombay a annoncé l'arrestation d'un médecin et d'un autre membre du personnel.