"I am with them" ("je suis avec eux") : un projet pour regarder les réfugiés "en face"

  • A
  • A
"I am with them" ("je suis avec eux") : un projet pour regarder les réfugiés "en face"
Partagez sur :

Depuis un mois, une photographe donne chaque jour la parole et un visage à trois réfugiés rencontrés sur le chemin de leur long périple vers l'Europe.

"Les regarder en face (…) pour les remettre debout. Leur rendre leur dignité et retrouver la nôtre". Le projet "I am with them" ("je suis avec eux") de la photographe et documentariste Anne A.R. diffuse quotidiennement sur les réseaux sociaux le portrait et l'histoire de trois réfugiés croisés sur les routes de l'exil. Son but ? "Que personne ne parle plus des réfugiés comme d’une masse".

"Une famille et des rêves". Anne A-R se souvient très exactement du jour où l'idée du  "I am with them" lui est venue : c'était le 27 août dernier, le jour les corps des dizaines de migrants, avaient été retrouvés dans un camion frigorifique, en Autriche. Elle est alors choquée que l'on oublie les individus derrière le mot générique de "réfugiés". "Ce sont des personnes comme vous et moi avec une histoire une famille et des rêves. Un jour nous avons été eux", explique-t-elle.

De Selim à Mirvat en passant par Mohammed. Quelques semaines plus tard, la voilà qui part à Lesbos en Grèce pour aller à leur rencontre. Le premier portrait qu'elle prend est celui d'un petit garçon, Selim, âgé de 18 mois. Arrivés quelques jours plus tôt à Lesbos, ses parents ont fui la Syrie avec son petit frère et lui. Pour nous faire connaître un peu mieux le petit garçon, la photographe nous raconte une partie de son histoire. Elle le photographie aussi avec ses parents et dans son environnement présent.

Quelques jours plus tard, la photographe dresse le portrait de Mirvat  rencontrée alors qu'elle traverse la frontière entre la Grèce et la Macédoine. La professeur de chimie raconte qu'elle a fui la Syrie après avoir été jetée en prison plusieurs jours par la police gouvernementale. Après cet épisode, elle s'est jurée de fêter ses 38 ans en Europe. Elle est partie à pied une nuit avec son mari et ses enfants.

Des Balkans à Berlin, la photographe capturé pendant un mois au fil des rencontres des dizaines de visages et d'histoires. "#IAMWITHTHEM, et vous ?", interroge-t-elle avec ses photos.



Pour suivre #IAMWITHTHEM sur les réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/I-AM-with-them-644301152377312/timeline

https://instagram.com/iam_withthem/

https://twitter.com/iam_withthem

http://iam-withthem.tumblr.com/