Guerre d'Espagne : l'accréditation de Saint-Exupéry retrouvée

  • A
  • A
Guerre d'Espagne : l'accréditation de Saint-Exupéry retrouvée
L'accréditation de Saint-Exupéry a été faite le 16 avril 1937.@ HO / CENTRO DOCUMENTAL DE LA MEMORIA HISTORICA / AFP
Partagez sur :

Perdue car mal classée dans les archives, elle a été découverte par hasard par un historien amateur espagnol. 

Un Espagnol a retrouvé l'accréditation de l'écrivain Antoine de Saint-Exupéry, envoyé spécial de plusieurs journaux français pendant la guerre d'Espagne de 1936 à 1939, ont confirmé mardi les Archives nationales de la guerre civile.

36 ans et... "notaire". La fiche de l'aviateur français était perdue car elle n'avait pas été classée avec d'autres accréditations de reporters, comme celle de la photojournaliste allemande Gerda Taro, la femme de Robert Capa, a expliqué Maria José Turrion, directrice adjointe des Archives de la guerre civile, situées à Salamanque. Datée du 16 avril 1937, l'accréditation de l'auteur du Petit Prince lui avait été remise par le bureau en charge de la Propagande de la République, auprès duquel les journalistes travaillant en territoire républicain devaient s'identifier. Alors âgé de 36 ans, "Saint-Ex" y est présenté comme aviateur et "escribano" ("notaire"), traduction erronée d'"écrivain" en espagnol. 

Une découverte par hasard. "Sa carte nous livre des informations précieuses sur son séjour à Madrid", a expliqué Policarpo Sanchez, avocat et historien amateur de 52 ans qui a découvert le document le 30 juin. Ce passionné avait d'abord cherché le document en vain parmi les documents relatifs aux journalistes couvrant le conflit. C'est en marge de recherches sur le cinéma pendant la guerre d'Espagne, qu'il est tombé dessus par hasard, "au milieu de documents d'un petit village de la province de Tolède".

Un des premiers conflits suivis par les médias. La guerre d'Espagne, qui opposait le régime républicain aux insurgés nationalistes menés par Francisco Franco, fut l'un des premiers conflits largement couverts par les médias du monde entier, notamment par des intellectuels engagés pour la cause républicaine. Saint-Exupéry l'a couvert en 1936 depuis Barcelone pour L'Intransigeant, puis, en 1937, depuis Madrid, pour Paris-SoirIl a disparu en mer, au large de Marseille, à bord de son avion en 1944.