Gaz à effet de serre : une concentration sans précédent

  • A
  • A
Gaz à effet de serre : une concentration sans précédent
@ maxppp
Partagez sur :

ENVIRONNEMENT - En 2013, la concentration en gaz à effet de serre a atteint un nouveau record.

Les gaz à effet de serre ne nous ont jamais autant menacé. C’est ce que relève l’Organisation météorologique mondiale (OMM) dans un communiqué publié mardi. La hausse du CO2 entre 2012 et 2013 n’a même jamais été aussi forte et représente la plus grande augmentation interannuelle depuis 1984. 

Pourquoi une telle hausse ? Depuis 1990, le forçage radiatif, processus qui a pour effet de réchauffer la Terre,  a augmenté de 34%. Mais la hausse fait un bond depuis 2012, selon les observations du réseau Veille de l’atmosphère globale. "Nous avons été un peu surpris par ces résultats qui, s'ils sont confirmés, sont très préoccupants", a relevé M. Jarraud, le secrétaire général de l’OMM. Le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane (CH4) sont les deux principaux gaz à effet de serre. 

>> LIRE AUSSI - Où se trouve le poisson le plus pollué au mercure ?

La biosphère saturée ? L’OMM, en se basant sur des données préliminaires, avance que "cela pourrait être dû à la réduction des quantités de CO2 absorbées par la biosphère terrestre alors que les émissions de ce gaz continuent de croître". 

La biosphère terrestre est en effet capable d’absorber les gaz à effet de serre et de le stocker. C’est ce que font l’ensemble des végétaux et des océans. Mais l’OMM rappelle que l’absorption du CO2 par les océans est sans précédent depuis au moins 300 millions d’années. 

Le climat change, c’est "une certitude". Pour Michel Jarraud, pas de doute : "Nous savons avec certitude que le climat est en train de changer et que les conditions météorologiques deviennent plus extrêmes à cause des activités humaines telles que l'exploitation des combustibles fossiles".

Michel Jarraud a rappelé que le dioxyde de carbone reste pendant des centaines d’années dans l’atmosphère et encore plus longtemps dans les océans. "Il est grand temps que l'océan, qui est le facteur déterminant du climat de la planète, soit dorénavant au centre du débat sur le changement climatique", a fait valoir Wendy Watson-Wright, secrétaire exécutive de la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO.

Bientôt un sommet sur le climat. La publication de l'étude intervient à quelques jours du sommet sur le climat q