Fusillade en Californie : la piste terroriste "possible" selon Obama

  • A
  • A
Fusillade en Californie : la piste terroriste "possible" selon Obama
Obama n'écarte pas l'hypothèse terroriste pour expliquer la fusillade.@ AFP
Partagez sur :

Le président américain Barack Obama a jugé jeudi "possible" que la sanglante fusillade perpétrée la veille en Californie ait un motif terroriste.

La fusillade de San Bernardino a-t-elle un motif terroriste ? Le président américain Barack Obama a jugé jeudi "possible" cette hypothèse mais il a ajouté que "nous ne savons pas". Obama s'exprimait à l'issue d'une réunion de son Conseil de sécurité nationale, au lendemain d'une fusillade en Californie menée par un couple lourdement armé qui a ensuite été abattu par la police. "Nous savons que les deux individus qui ont été tués étaient équipés d'armes et avaient semble-t-il accès à d'autres armes à leur domicile", a-t-il ajouté. "Mais nous ne savons pas pourquoi ils l'ont fait, nous ne connaissons pas leurs motivations". "Il est possible que ce soit lié au terrorisme mais nous ne savons pas. Il est aussi possible que ce soit lié au lieu de de travail", a-t-il poursuivi, précisant que le FBI était en charge de l'enquête.

Les drapeaux en berne. Le président américain a ordonné la mise en berne des drapeaux américains à la Maison Blanche et sur tous les autres bâtiments officiels des Etats-Unis "en marque de respect" pour les victimes de la fusillade. Cette mesure s'appliquera jusqu'à lundi, a précisé l'exécutif américain.

14 morts. Mercredi, deux tireurs ont ouvert le feu au Inland Regional Center, un centre social qui aide des personnes handicapées situé à San Bernardino, à une heure de Los Angeles. Au moins 14 personnes ont été tuées et 17 blessées, selon un bilan provisoire fourni jeudi par la police. La police n'a pour l'heure pas encore écarté la piste terroriste.