Funérailles sous tension pour un Noir mort après son arrestation

  • A
  • A
Funérailles sous tension pour un Noir mort après son arrestation
@ AFP/BRENDAN SMIALOWSKI
Partagez sur :

ETATS-UNIS - La veille de l'enterrement de Freddie Gray, 35 personnes ont été arrêtés après une manifestation qui a dérapé à Baltimore, ville de la côte est des Etats-Unis.

Les proches du jeune homme de 25 ans aimeraient simplement l'enterrer en paix. Mais à Baltimore, les forces de l'ordre craignent de nouveaux débordements lundi après la mort de Freddie Gray, un Noir mort après une arrestation musclée, rapporte le Baltimore Sun. Dans la nuit de samedi à dimanche, une manifestation en sa mémoire a dérapé dans cette ville de la côte est américaine. 35 personnes ont été arrêtées, six policiers blessés et des magasins et des voitures abîmés.

Ses obsèques ont eu lieu lundi dans un quartier à l'ouest de Baltimore, une ville aux nombreux quartiers sensibles. Samedi, plus de 1.000 personnes s'étaient rassemblées dans le calme devant la mairie, clamant "sans justice, pas de paix", avant que la manifestation dérape. Fredericka Gray, soeur jumelle de Freddie Gray, a lancé un appel au calme. "Ma famille veut vous dire: s'il vous plaît, s'il vous plaît, arrêtez la violence. Freddie ne voudrait pas ça".

Freddie Gray AFP 640

© AFP/MURPHY, FALCON AND MURPHY

80% de sa colonne sectionnée. L'homme de 25 ans est mort le 19 avril, une semaine après avoir été arrêté par des policiers. Au moment de son décès, 80% de sa colonne vertébrale était sectionnée au niveau des cervicales, selon les avocats de la famille. Selon le Baltimore Sun, la trachée du jeune homme était également brisée. Les médecins ont évoqué un "traumatisme majeur", mais on ne connaît pas pour l'heure l'origine exacte de la blessure de Freddie Gray. Les résultats de l'autopsie n'ont pas été rendus publics.

Une vidéo de l'arrestation a montré des policiers plaquant au sol Freddie Gray hurlant de douleur, avant de l'embarquer dans un fourgon. Les responsables de la police ont reconnu que la ceinture de sécurité du jeune homme n'était pas bouclée dans le fourgon qui a fait trois arrêts inexpliqués sur le chemin du poste de police. Il avait des difficultés à respirer et parler en sortant du fourgon. Après son arrestation, il a été hospitalisé dans un état critique et est mort sept jours plus tard.

Des policiers suspendus. Plusieurs enquêtes locales et fédérale ont été lancées pour élucider les circonstances de ses blessures. La police de Baltimore a convenu vendredi avoir tardé à offrir une assistance médicale au jeune homme. Six policiers ont été suspendus en attendant les résultats de l'enquête interne. Le procureur du Maryland pourra ensuite engager des poursuites contre les officiers.

Ces tensions interviennent alors que les affaires de violences et d'abus policiers s'enchaînent aux Etats-Unis. Les officiers s'en sortent la plupart du temps sans passer devant un tribunal après des enquêtes internes.

>> LIRE AUSSI - Être noir aux Etats-Unis : l'inégalité en chiffres

>> LIRE AUSSI - Ferguson : la justice fédérale ne poursuivra pas le policier