La mère de l'otage en Algérie "ne comprend pas"

  • A
  • A
La mère de l'otage en Algérie "ne comprend pas"
@ FACEBOOK/Parc national de Djurdjura, site de Tikjda
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - La mère d'Hervé Gourdel explique que son fils était confiant avant de partir pour son trek.

Il s'appelle Hervé Gourdel, il a 55 ans. Ce Français originaire de Nice, guide de haute montagne dans les Alpes, a été enlevé dans l'est de l'Algérie, en Kabylie, dimanche soir. Dans une vidéo diffusée lundi, dans laquelle apparait l'otage, un groupe armé ayant prêté allégeance à l’État islamique (EI) a revendiqué cet acte et menacé d'exécuter leur captif dans les 24 heures si la France n'arrêtait pas ses frappes contre l'organisation en Irak et en Syrie.

>> Jointe lundi par Europe 1 avant la publication de ces menaces, la mère d'Hervé Gourdel, âgée de 82 ans, explique qu'elle ne "comprend pas" ce qui arrive à son fils.

"Je ne comprends pas". "Il est guide de haute montagne ici, dans les Alpes-Maritimes. Il ne fait pas tellement de trek d'ailleurs : il amène surtout les gens au Mont-Blanc, au Mont-Rose, et puis dans la région un peu partout", explique l'octogénaire au micro d'Europe 1. "C'est la première fois qu'il va (en Algérie). Il est parti seul et devait retrouver un Franco-algérien qui est de Lille, à l'aéroport, raconte-t-elle. Il devait ouvrir une voie, faire un trek, un peu de spéléo : pas mal de choses. Je ne comprends pas".  

>> LIRE AUSSI - Algérie : un Français enlevé et menacé par un groupe islamiste

"Il avait l'air très confiant".  Peu avant de se mettre en route, Hervé Gourdel s'était entretenu par téléphone avec son épouse, relate la mère de l'otage. "Sa femme lui a téléphoné hier (dimanche), il avait l'air très confiant", confie-t-elle. "Il lui a dit 'je ne t'appellerais peut-être pas pendant deux jours car on part faire un trek et je ne sais pas si (le téléphone) passe'".  Hervé Gourdel a été enlevé quelques heures plus tard.

>> LIRE AUSSI - La France cible de l'Etat islamique