Evacué du pôle Sud, Buzz Aldrin récupère mais n'est pas encore apte à rentrer aux États-Unis

  • A
  • A
Evacué du pôle Sud, Buzz Aldrin récupère mais n'est pas encore apte à rentrer aux États-Unis
A 86 ans, Buzz Aldrin continue d'explorer le monde.@ ADAM BETTCHER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'ancien astronaute rendait visite à des scientifiques en Antarctique qui étudient les conditions de vie sur la planète Mars.

Buzz Aldrin, le deuxième homme à avoir marché sur la Lune, récupère en Nouvelle-Zélande après son évacuation d'Antarctique, mais son état de santé ne lui permet pas encore de rentrer aux États-Unis, a annoncé dimanche sa manager Christina Korp.

Congestion pulmonaire. L'ancien astronaute de 86 ans a été hospitalisé dans la nuit de jeudi à vendredi en Nouvelle-Zélande après avoir été évacué de la base antarctique américaine Amundsen-Scott, une station de recherche située à environ 250 mètres du pôle Sud, qu'il visitait avec un groupe de touristes. "Il a toujours un peu de congestion pulmonaire et on lui a déconseillé de prendre le long vol vers les États-Unis mais plutôt de se reposer en Nouvelle-Zélande pour que cela se résorbe", a indiqué Christina Korp dans un communiqué.

Un pionnier de l'espace. "Il détient désormais le record de la personne la plus âgée à avoir atteint le pôle Sud. Il va être insupportable", a-t-elle par ailleurs blagué dans un tweet. Le 20 juillet 1969, Buzz Aldrin et Neil Armstrong, avaient été les premiers hommes à fouler le sol lunaire dans le cadre de la mission Apollo 11. Buzz Aldrin avait indiqué qu'il souhaitait se rendre au pôle Sud pour vivre et observer des conditions de vie similaires à celles qu'offrirait Mars.

Étudier les conditions de vie sur Mars. "Je n'ai pas pu passer autant de temps avec les scientifiques que ce que j'aurais voulu, pour discuter de leurs recherches en lien avec Mars", a déclaré l'ancien astronaute dans un communiqué adressé de sa chambre d'hôpital à Christchurch. "Ma visite a été écourtée et j'ai dû partir après quelques heures. J'ai vraiment apprécié mon court séjour en Antarctique et le fait de voir ce que pouvait être la vie sur Mars." Mais Buzz Aldrin a également dit avoir hâte de rentrer chez lui pour Noël.