Etats-Unis : violences à Milwaukee après qu'un policier a tué un suspect

  • A
  • A
Etats-Unis : violences à Milwaukee après qu'un policier a tué un suspect
@ AFP
Partagez sur :

Une centaine de personnes ont vandalisé des voitures de police et mis le feu dans différents endroits de la ville en réponse à la mort d'un homme, abattu par la police.

De violentes manifestations se sont produites samedi soir à Milwaukee, ville du Wisconsin, après qu'un homme armé a été abattu par un policier lors d'une course-poursuite consécutive à un contrôle de la route.

Un long casier judiciaire. La police locale a indiqué que la victime était âgée de 23 ans, qu'elle était armée d'un pistolet volé chargé de 23 cartouches et qu'elle possédait un long casier judiciaire. Dans un communiqué, la police précise que le contrôle de la route a été motivé par une "activité suspecte" du jeune homme. Un second suspect qui a tenté de s'enfuir a, lui, été arrêté. L'origine raciale du suspect et celle du policier, âgé de 24 ans et en service depuis six ans, n'ont pas été précisées.

Des voitures de police vandalisées. L'incident s'est produit dans un quartier à majorité noire et l'un des plus pauvres de la ville. Après cet incident, une foule d'environ une centaine de personnes en colère, selon la presse locale, ont vandalisé deux voitures de patrouille, incendié un autre véhicule de police et mis le feu à une station-service. Un policier, qui se trouvait dans une des voitures de patrouille, a été blessé à la tête par le jet d'une brique qui a brisé la vitre de son véhicule.

Des coups de feu tirés. Trois incendies auraient été provoqués dans trois endroits différents et les pompiers n'ont pas été mesure d'intervenir immédiatement dans la station-service car des coups de feu auraient été tirés. Un autre foyer important était combattu dans un magasin de pièces détachées pour automobiles et une vidéo mise en ligne par la chaîne NBC montrait de la fumée s'échappant d'une banque. "C'est un cri d'avertissement", a déclaré le conseiller municipal Khalif Rainey. "Les habitants noirs de Milwaukee sont fatigués. Ils sont fatigués de vivre sous l'oppression", a-t-il ajouté.

Le chef adjoint de la police a précisé que trois personnes avaient été interpellées et que des coups de feu ont été signalés en plusieurs endroits de la ville. Une enquête a été ouverte sur les circonstances dans lesquelles le policier a fait usage de son arme de service. Il n'a pas été établi si le suspect avait pointé son pistolet sur le policier et en a fait usage, a indiqué un responsable de la police au journal local The Sentinel

Ces violences font suite à plusieurs du même genre survenues au cours des deux dernières années à Bâton-Rouge en Louisiane, à Dallas au Texas, à Ferguson dans le Missouri, à New York et à Oakland en Californie. Dans tous les cas, elles faisaient suite à la mort de personnes tuées par des policiers.