Etats-Unis : un soldat d'origine française en vedette à la convention démocrate

  • A
  • A
Etats-Unis : un soldat d'origine française en vedette à la convention démocrate
Florent Groberg lors de son intervention jeudi devant la convention démocrate.@ ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Florent Groberg, décoré de la Médaille d'honneur en novembre dernier, voit en Hillary Clinton celle qui "vaincra le groupe Etat islamique".

Un soldat d'origine française, décoré de la Médaille d'honneur pour ses services dans l'armée américaine, est apparu jeudi en vedette sur la grande scène de la convention démocrate, appelant à voter pour Hillary Clinton à la présidentielle.

Un acte de bravoure lors d'un attentat. Le capitaine Florent Groberg, qui a quitté la France il y a plus de 20 ans, avait reçu en 2015 la plus haute distinction militaire aux Etats-Unis des mains du président Barack Obama pour un acte de bravoure en Afghanistan. Il s'est illustré le 8 août 2012 à Asadabad, dans la province de Kunar, lorsqu'il a sauvé nombre de ses camarades en plaquant au sol un homme sur le point de commettre un attentat-suicide. Quatre hommes sont morts dans le groupe qu'il protégeait.

Les présidents, là pour "nous protéger". Le capitaine, qui a été grièvement blessé à la jambe lors de cette attaque, a cité les noms de ses compagnons décédés lorsqu'il était sur scène au dernier soir de la convention de Philadelphie, durant un moment consacré à l'armée et aux anciens combattants. "Je vous rappelle que les militaires vous protègent avec leurs vies. Et que nos présidents devraient nous protéger en retour", a lancé cet homme originaire de Poissy, dans les Yvelines.

Hillary Clinton "sera prête à servir". "Hillary Clinton se prépare à ce moment depuis des décennies", a-t-il dit. Si elle élue présidente le 8 novembre, la candidate démocrate "nous aidera à panser nos blessures invisibles qui mènent au suicide. Et en tant que commandant en chef, elle vaincra le groupe Etat islamique", a ajouté Florent Groberg, venu s'installer aux Etats-Unis avec sa mère franco-algérienne et son père adoptif, Larry, un Américain de l'Indiana. "Quand l'heure d'Hillary arrivera, elle sera prête. Prête à servir, prête à mener et prête à défendre ceux qui vous défendent", a-t-il conclu après un discours passionné.