Etats-Unis : un homme arrêté pour un projet de fusillade de masse

  • A
  • A
Etats-Unis : un homme arrêté pour un projet de fusillade de masse
Des policiers dans le Wisconsin (Image d'illustration).@ SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Dans le Wisconsin, un homme soupçonné de préparer une attaque contre un temple maçonnique a été arrêté mardi par le FBI.

Les autorités fédérales américaines ont annoncé mardi l'arrestation d'un homme soupçonné de préparer une fusillade dans un temple maçonnique à Milwaukee, dans le Wisconsin, avec l'espoir de tuer des dizaines de personnes.

D'abord des soldats israéliens. Le suspect, âgé de 23 ans, a été arrêté en possession de deux mitraillettes et d'un silencieux et a été inculpé. Samy Mohamed Hamzeh, 23 ans, faisait l'objet d'une enquête de la police fédérale américaine depuis septembre dernier, lorsqu'un informateur a confié au FBI qu'il cherchait à attaquer des soldats israéliens en Cisjordanie occupée. Le jeune homme, qui vit à Milwaukee, "a abandonné ces plans pour des raisons familiales, financières et logistiques", avant de "recentrer ses plans sur une attaque aux Etats-Unis".

Dénoncé par deux informateurs. Le suspect a déclaré à deux informateurs du FBI qu'il projetait une attaque qui serait "connue dans le monde entier" afin de "provoquer des affrontements plus vastes", a précisé le département américain de la Justice dans un communiqué. Ces deux informateurs, qui travaillaient avec la police fédérale, ont enregistré sa planification. Ils se sont rendus avec le jeune homme dans un centre de tir le 19 janvier et ont effectué une visite guidée du temple maçonnique. 

"Nous marchons au front de la guerre". "Je vous le dis, si ça marche, ce sera connu à travers le monde", aurait-il dit dans une conversation traduite de l'arabe, ajoutant que les "moudjahidines vont en parler et vont être fiers de nous". "De telles opérations vont augmenter en Amérique, quand ils en entendront parler. Ainsi nous allons déclencher cela. Je veux dire, nous marchons au front de la guerre."