Etats-Unis : un général conseille aux élèves-officiers racistes de "foutre le camp"

  • A
  • A
Etats-Unis : un général conseille aux élèves-officiers racistes de "foutre le camp"
"Si vous n'êtes pas capable de traiter quelqu'un d'une autre race ou d'une autre couleur de peau avec dignité et respect, alors il faut partir", a prévenu le général. @ AFP
Partagez sur :

Cinq étudiants noirs d'une académie militaire américaine ont trouvé des injures racistes sur leur porte. Le directeur de l'institution a réagi dans un discours qui fait le tour des réseaux sociaux. 

"Foutez le camp !" : le directeur d'une académie militaire américaine n'avait pas mâché ses mots quand il a découvert, fin septembre, des insultes racistes dans son établissement. La vidéo de son discours devant les étudiants avait fait le tour du monde. L'auteur de ces inscriptions racistes a été identifié début novembre. Il s'agit d'un élève-officier noir.

"Dignité et respect". "Si vous n'êtes pas capable de traiter quelqu'un d'une autre race ou d'une autre couleur de peau avec dignité et respect, alors il faut partir", avait déclaré aux élèves-officiers le général Jay Silveria, directeur de l'Académie de l'armée de l'air à Colorado Springs, dans le Colorado. Cinq étudiants noirs en année préparatoire à cette école, qui forme les futurs officiers de l'armée de l'Air américaine, avaient trouvé des injures racistes sur leur porte. L'un d'eux a posté sur Facebook une photo d'une ardoise blanche sur laquelle était inscrite "rentre chez toi, le Nègre", provoquant de vives réactions.



L'auteur des insultes racistes était un élève-officier noir.  Plus d'un mois après les faits, une enquête interne a permis de démontrer que l'un des cinq élèves-officier était en fait l'auteur des inscriptions racistes. Le jeune homme "a avoué et l'enquête l'a prouvé", a indiqué début novembre le lieutenant-colonel Allen Herritage, porte-parole de l'école militaire

Cet incident intervenait en pleine polémique sur la vague de protestations chez les joueurs de football américain qui s'agenouillent pendant l'hymne, un moyen de symboliquement dénoncer le racisme aux Etats-Unis. L'élève-officier a été renvoyé.