Fusillade dans un aéroport de Floride : cinq morts et six blessés

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Un homme a ouvert le feu à l'aéroport international de Fort Lauderdale, vendredi, faisant cinq morts et huit blessés. Il a été interpellé.

L'ESSENTIEL

Huit personnes sont mortes, vendredi, dans une fusillade qui a éclaté à l’aéroport international de Fort Lauderdale en Floride. Le tueur, qui n’a pas cherché à fuir, a été interpellé par la police. Son mobile reste pour le moment inconnu.

Les trois infos à retenir

• Cinq personnes sont mortes, six autres ont été transportées à l'hôpital

• Le mobile du suspect reste pour l'heure inconnu

• L'homme, âgé de 26 ans, est un ancien militaire qui aurait servi en Irak et souffrait de problèmes psychologiques, selon sa famille

Que s'est-il passé ? La fusillade a eu lieu dans la zone de récupération des bagages de l’aéroport. Des témoins ont d’abord cru à une détonation de pétards avant de s’apercevoir qu’un homme tirait sur la foule au hasard tout en gardant son calme. Le bilan est lourd : cinq morts et huit blessés selon la police, dans cet aéroport qui voit transiter de nombreux touristes.



Qui est le tireur ? Le tireur a d'abord été identifié comme étant Esteban S., 26 ans. C'est un ancien soldat américain de la Garde nationale de Porto Rico et de l'Alaska, a indiqué à l'AFP un responsable du ministère de la Défense. Le suspect a quitté l'armée en août et était porteur d'une carte d'identité militaire. Il a été déployé en Irak d'avril 2010 à février 2011.

001_JO2MV

Comment le suspect a-t-il fait entrer son arme ? Esteban S. venait de débarquer d'un vol en provenance de l'Alaska, avec une escale à Minneapolis dans le Minnesota, a déclaré vendredi soir à la presse un responsable du bureau du FBI de Miami, George Piro. Son arme se trouvait dans un bagage enregistré en soute, ce qui est permis aux États-Unis, a révélé CNN citant des sources policières. Après avoir récupéré son bagage, il se serait rendu aux toilettes pour charger l'arme, avant de sortir pour ouvrir le feu sur la foule.

Aucun policier n'a fait feu. Le suspect n'a pas cherché à fuir. Selon certains témoins, après avoir vidé ses trois chargeurs, il a posé son arme et a attendu d'être interpellé. Son mobile reste pour l'heure inconnu. Les fusillades sont fréquentes aux États-Unis mais demeurent rares dans les aéroports.

Scène de panique sur le tarmac. La majorité des passagers ont été réunis sur le tarmac afin d'être mis à l'abri, alors que les policiers tentaient d'établir la présence d'éventuels complices. Près d'une heure et demie après l'interpellation du tueur, un nouveau mouvement de panique a eu lieu. Certaines personnes se sont mises à courir dans tous les sens, signe de l'état de tension régnant vendredi à l'aéroport de Fort Lauderdale.

panic600

Trump et Obama tenus au courant de la situation. "Je suis la situation horrible en Floride", a tweeté le président élu Donald Trump. "Pensées et prières. Faites attention !". Le président Barack Obama a de son côté été mis au courant des faits par ses conseillers en sécurité. Le gouverneur républicain de Floride Rick Scott s'est rendu à Fort Lauderdale pour faire un point sur la situation.