Etats-Unis : l'acteur Bill Cosby inculpé d'agression sexuelle

  • A
  • A
Etats-Unis : l'acteur Bill Cosby inculpé d'agression sexuelle
L'acteur américain Bill Cosby a été inculpé mercredi d'agression sexuelle sur une ancienne employée de l'université de Temple en 2004.@ AFP/ GETTY IMAGES / Ethan Miller
Partagez sur :

L'acteur américain a été inculpé mercredi d'agression sexuelle sur une ancienne employée de l'université de Temple en 2004. 

C'est la première fois qu'il est officiellement mis en cause par la justice américaine. L'acteur américain Bill Cosby, 78 ans, a été inculpé mercredi d'agression sexuelle sur une ancienne employée de l'université de Temple en 2004, a indiqué le procureur adjoint du comté de Montgomery (Pennsylvanie, est), Kevin Steele, lors d'une conférence de presse. En cas de condamnation, l'acteur encourt jusqu'à dix ans d'emprisonnement.

Des pilules qui ont immobilisé la victime. L'agression s'est produite au domicile du créateur et vedette de la série "The Cosby Show", à Cheltenham, petite ville de la banlieue de Philadelphie, a précisé Kevin Steele. C'est la communication à la justice, en juillet 2015, de nouvelles informations concernant ces faits qui est à l'origine de cette inculpation, a indiqué le procureur adjoint.

La victime présumée est une ancienne employée de l'université de Temple, dont l'acteur et humoriste a fait connaissance dans le cadre d'une rencontre avec l'équipe féminine de basket de l'établissement. Au fil de leurs échanges, elle en était venue à considérer Bill Cosby comme "un mentor et un ami", a expliqué le procureur adjoint. Selon les éléments de l'enquête, Bill Cosby a fait prendre à la victime présumée des pilules qui l'ont immobilisée, avant de l'agresser sexuellement.

Accusé par une cinquantaine de femmes. Visé par de nombreuses accusations d'agressions sexuelles et de viols ces derniers mois, celui qui incarnait le personnage principal de la célèbre série télévisée "The Cosby Show" devait être présenté à un juge en milieu d'après-midi.

Dans un grand nombre de dossiers, les faits remontent à plusieurs décennies et sont prescrits. En 2005, Bill Cosby avait reconnu lors d'une déposition sous serment s'être procuré des sédatifs dans l'intention de les faire absorber par des femmes avec lesquelles il voulait avoir un rapport sexuel.