Espionnage : "les Etats-Unis n'ont pas dépassé le choc du 11-Septembre"

  • A
  • A
Espionnage : "les Etats-Unis n'ont pas dépassé le choc du 11-Septembre"
@ Europe 1
Partagez sur :

Pour le géopoliticien Dominique Moïsi, l'affaire des écoutes présidentielles "est une dérive des pratiques diplomatiques".

INTERVIEW

Invité de Nicolas Poincaré sur Europe 1 mercredi, Dominique Moïsi, conseiller spécial de l'Institut français des relations internationales (Ifri), a livré son point de vue sur la révélation des écoutes à grande échelle de la NSA de conversations de hauts responsables français, dont les présidents Chirac, Sarkozy et Hollande. Pour l'expert, il ne s'agit pas une surprise. "Au fond, on savait. Ça a un petit côté 'beaucoup de bruit pour rien', comme dirait Shakespeare, et en même temps c'est profondément choquant. C'est une dérive des pratiques diplomatiques", a-t-il estimé.

Pour Dominique Moïsi, "le choc du 11-Septembre n'a pas été dépassé par les Etats-Unis". Même si, outre-Atlantique, "on critique le Patriot Act et ses excès, on se rend bien compte qu'on en a trop fait dans l'après-11 Septembre". Mais "on demeure quand même fixé sur ce qui s'est passé" lors des attentats de New York.

Dans quelle mesure ces révélations menacent-elles les relations franco-américaines ? "Paradoxalement, cette affaire intervient au moment où nous avons plus que jamais besoin l'un de l'autre. Vous avez Daech au sud, Poutine à l'est, la Grande-Bretagne qui baisse considérablement son budget de défense", a énuméré Dominique Moïsi. "Au bout d'une période d'indignation, on va revenir à une relation proche car nous n'avons pas d'alternative, ni eux ni nous".