Esclaves sexuelles : l’Etat islamique a bien une liste de tarifs

  • A
  • A
Esclaves sexuelles : l’Etat islamique a bien une liste de tarifs
Partagez sur :

Un document a été trouvé en Irak par une responsable des Nations unies. 

"165 dollars pour une fille entre 1 et 9 ans, 124 pour une jeune fille entre 10 et 20 ans". Un tract glaçant édité par le groupe Etat islamique et fixant les sommes à débourser pour acheter une esclave sexuelle vient d'être authentifié par les Nations unies.

D’où provient ce document ? Lors d’un voyage en Irak en avril dernier, Zainab Bangura, une responsable des Nations unies s’est vue remettre une copie de ce tract. Dans une récente déclaration, la représentante de l’ONU s’est indignée que des femmes soient "vendues comme des barils de pétrole" : "une fille peut être vendue et achetée par cinq ou six hommes différents. Parfois, les combattants de Daech les rendent à leur famille contre le paiement de plusieurs centaines de dollars", s’est-elle émue.

Un tract inédit. Cela fait des mois que la presse relaie des témoignages faisant état de la vente d’esclaves sexuelles par le groupe Etat islamique. Mais c’est la première fois qu’un document estampillé du sceau de l’Etat islamique et attestant d’une liste de prix est authentifié. Du document, il ressort que plus les filles sont jeunes, plus elles se monnayent cher : 165 dollars pour une fille entre 1 et 9 ans et 41 dollars pour une femme de plus de 40 ans.

Les Yazidies, premières cibles. Les Yazidies, minorité kurdophone considérée comme hérétique par le groupe extrémiste sunnite, sont les premières victimes de ce sinistre marché. Amnesty international avait relayé fin 2014 des témoignages de jeunes femmes yazidies réduites à l'état d'esclaves sexuelles par l'organisation Etat islamique. L’ONG estime que les meurtres, tortures, viols et enlèvements commis par le groupe Etat islamique sur les Yazidis relèvent du "nettoyage ethnique".