Equateur : état d'exception après le réveil du volcan Cotopaxi

  • A
  • A
Equateur : état d'exception après le réveil du volcan Cotopaxi
@ JUAN CEVALLOS / AFP
Partagez sur :

EN IMAGES - Le volcan Cotopaxi, proche de Quito et considéré comme l'un des plus dangereux au monde, a expulsé vendredi une impressionnante colonne de cendres. 

EN IMAGES

Une immense colonne de cendres de 8 kilomètres s'est élevée vendredi, au-dessus de l'Equateur. Le volcan Cotopaxi, très proche de Quito et considéré comme l'un des plus dangereux au monde, a expulsé de gigantesques panaches de fumée. Les autorités équatoriennes ont décrété samedi l'état d'exception, faisant évacuer plusieurs localités menacées par une éventuelle éruption. Perché à 5.897 mètres d'altitude et situé à 45 kilomètres de Quito, le volcan Cotopaxi a été secoué de nombreuses explosions dès l'aube, vendredi. 

400 personnes évacuées. "Quatre cents personnes ont été évacuées de façon préventive" des abords du volcan, dans les provinces de Cotopaxi et Pichincha, a déclaré le président équatorien Rafael Correa lors de son intervention hebdomadaire à la radio et à la télé équatoriennes. Le président équatorien a annoncé avoir décrété un "état d'exception", qui permet "d'utiliser toutes les ressources où qu'elles soient, mis à part celles de l'éducation, pour répondre à une éventuelle urgence et mobiliser les ressources nécessaires", a-t-il précisé. Sous ce régime, le gouvernement peut également déployer des effectifs militaires pour venir en aide aux équipes de secours, mais aussi contrôler les informations diffusées sur l'activité du Cotopaxi.

volcan-panache

Le panache de cendres du volcan Cotopaxi. Photo JUAN CEVALLOS/AFP


Un million de masques distribués à Quito. Par ailleurs, les opérations ont été suspendues à l'aéroport de Latacunga, situé au pied du volcan et qui sert principalement au fret, a indiqué la Direction générale de l'aviation civile. Dans la soirée, de nombreux habitants de la commune de Lasso qui, alarmés par la radio et les policiers, s'étaient réfugiés dans une école, sont rentrés eux, a constaté un journaliste de l'AFP. A Quito, capitale de 2,3 millions d'habitants, un million de masques vont aussi être distribués. Le ministère de l'Environnement a fermé l'accès touristique au Cotopaxi et fait évacuer un groupe de 15 alpinistes qui voulaient escalader le volcan.

volcan-habitants

Des masques ont été distribués aux habitants des alentours. Photo JUAN CEVALLOS/AFP


Des animaux évacués. "Nous avons aussi évacué les espèces animales présentes dans cette zone pour les transférer dans des centres de secours", a expliqué la ministre, Lorena Tapia. Après l'explosion, Gladys Moreno, paysanne de 45 ans vivant à Machachi, à 24 kilomètres du volcan, a dû nettoyer le pâturage dont ses vaches broutent l'herbe. "On nous a dit que cette herbe, avec de la cendre volcanique", peut "rendre malades et intoxiquer" les animaux, a-t-elle expliqué. 

volcans-paysans

Les paysans des alentours ont nettoyé leurs champs à cause des cendres du volcan. Photo AFP


Un des volcans les plus dangereux au monde. Ce volcan, qui n'a pas connu de véritable éruption depuis 1877 mais restait modérément actif, est considéré par les scientifiques de l'Institut géophysique comme l'un des plus dangereux au monde, en raison de la grande quantité de neige sur son sommet et de l'importante population habitant à proximité.