En Islande, tuer un Basque est désormais interdit !

  • A
  • A
En Islande, tuer un Basque est désormais interdit !
@ AFP
Partagez sur :

ERREUR RÉPARÉE - Souvent cité comme modèle démocratique, le petit pays insulaire autorisait jusqu'à la semaine dernière de tuer les habitants du Pays basque. En principe du moins... 

Depuis le 22 avril 2015, il est formellement interdit de tuer un habitant du Pays basque en Islande. Oui, vous avez bien lu. Jusqu'à ce jour, et depuis plusieurs siècles, un décret autorisait en effet les meurtres sur les Basques qui se trouvaient dans la région des Fjords de l'Ouest, Vestfirðir en langue originale.

32 marins basques exécutés. L'entente entre Basques et Islandais, aujourd'hui au beau fixe, a autrefois été orageuse. Son paroxysme a été atteint au début du 17e siècle, quand les baleiniers basques vinrent chasser le cétacé dans les eaux islandaises, sous le nez des marins locaux privés de pêcher la baleine, rapporte Sud-Ouest. En 1615, profitant du naufrage d'un navire basque, un responsable local ordonna l'exécution des trente-deux marins basques naufragés, comme le raconte également The Guardian.

"En toute sécurité". "Bien sûr, il s'agit plus d'une mesure anecdotique. Il existe des lois dans ce pays qui interdisent le meurtre de Basques", a réagi Jónas Guðmundsson, président de la région des Fjords de l'Ouest auprès du quotidien islandais Morgunblaðið (littéralement Le Journal du Matin) avant d'ajouter non sans humour : “au moins, ils peuvent venir en toute sécurité maintenant !"

Stèle érigée. Pour célébrer ce 400e triste anniversaire, une délégation basque s'est rendue à Hólmavík, là même où furent fusillés les 32 baleiniers basques en 1615. Une stèle y a été érigée en présence de Martin Garitano, député général de Guipuscoa, l'une des trois provinces de la Communauté basque espagnole, et du ministre islandais de la Culture, précise encore Sud-Ouest.