"El Chapo", ennemi public numéro un

  • A
  • A
"El Chapo", ennemi public numéro un
@ Reuters
Partagez sur :

Ce "titre" n'avait pas été décerné depuis 1930, quand Al Capone faisait trembler Chicago.

L'INFO. La ville de Chicago vient de lui décerner un statut peu enviable. Le trafiquant de drogue mexicain Joaquin "El Chapo" Guzman a été désigné officiellement ennemi public n°1, un "titre" qui n'avait pas été décerné depuis 1930, quand Al Capone faisait trembler la ville en pleine Prohibition.

Un trafiquant international. "El Chapo", c'est-à-dire "Le Petit" en argot mexicain, dirige le puissant cartel de Sinaloa et "est accusé d'avoir utilisé Chicago comme plaque tournante pour son trafic de drogue dans le Midwest", écrit la "Chicago Crime Commission" dans un communiqué.  Selon cette commission indépendante créée en 1919, Guzman a fait passer quelque 1.500 à 2.000 kilos de cocaïne par Chicago par mois et est accusé "d'avoir pris part à un trafic international de drogue aux côtés de 35 autres accusés".

Pire qu'Al Capone. La commission avait attribué le titre d'ennemi public n°1 en 1930 au célébrissime Al Capone, mais n'avait plus depuis cette date "vu de criminel méritant ce surnom", pointe-t-elle, précisant qu'El Chapo "a fait bien pire que les carnages commis par Al Capone".