Quand Donald Trump mise sur le "french bashing" pour faire campagne

  • A
  • A
Quand Donald Trump mise sur le "french bashing" pour faire campagne
@ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Alors que l'Euro débute, le candidat républicain Donald Trump joue des menaces terroristes en France pour faire campagne.

En plein Euro, Donald Trump s'en prend une fois encore à la France. Le candidat républicain à la Maison Blanche met en avant la menace terroriste qui plane sur notre pays. Les critiques sur l’inaptitude supposée du gouvernement français à contenir la menace djihadiste sont devenues un leitmotiv chez le milliardaire.

"Vont-ils annuler ?" Pour la deuxième fois en une semaine, Donald Trump a livré son analyse très personnelle de l'organisation de l'Euro en France. "Ils ont tellement de problèmes en France", a-t-il lancé en plein meeting. "Ils ont cet énorme tournoi de football dont ils ne savent pas s'ils vont pouvoir assurer la sécurité. Ils ne savent pas quoi faire. Est-ce qu'il faut annuler ?" Devant ces attaques répétées, l'ambassadeur de France à Wahsington s'est senti obligé de répliquer sur Twitter. "Contrairement à ce qu'un candidat vient juste de déclarer", écrit Gérard Araud, "la France n'a aucune intention d'annuler l'Euro. Un pays tellement joyeux !"



 Argument de campagne. Surfer sur la menace terroriste en France pour appuyer ses propres arguments de campagne apparaît comme une stratégie gagnante pour le candidat Trump. Lui-même a reconnu que sa campagne avait décollé juste après les attentats de Paris. L'Euro et les craintes sur la sécurité qui pèsent sur les matchs lui donnent une occasion parfaite pour répéter ses arguments. "Bannir les musulmans par exemple. Il faut se montrer dur", affirme-t-il à souhait. 

Donald Trump persiste et signe dans cette stratégie de France bashing, au désespoir des professionnels du tourisme, qui confirment observer "une vague d'annulations depuis trois semaines" pour des séjours en France.