Des vols transatlantiques plus longs et plus polluants à cause du réchauffement

  • A
  • A
Des vols transatlantiques plus longs et plus polluants à cause du réchauffement
Les vols AR transatlantiques pourraient durer plus longtemps à l'avenir en raison du réchauffement climatique.@ PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :

TRANSPORTS - Le réchauffement de la planète influence également le transport aérien de manière sensible.

Il faudra peut-être se montrer davantage patient en avion dans les prochaines années. Et pour cause, le réchauffement accéléré de la planète aura des conséquences surprenantes sur les vols transatlantiques : l'aller-retour entre l'Europe et l'Amérique du Nord sera ainsi plus long, ce qui est également une mauvaise nouvelle pour l'environnement.

Un jet-stream plus fort. Le changement climatique, en provoquant une accélération du jet-stream, un courant aérien qui souffle d'ouest en est au-dessus de l'Atlantique, va rallonger les vols entre l'Europe et l'Amérique du Nord mais les diminuer dans l'autre sens, ce qui peut augurer de nouveaux records de vitesse, selon des travaux parus dans Environmental research letters. "Les vols vers l'ouest auront à affronter des vents de face plus forts" et "les vols vers l'est seront portés par des vents arrière plus forts", est-il écrit. Mais au total, "un voyage aller-retour sera plus long" car la perte de temps ne sera pas totalement compensée par le gain dans le sens Amérique du Nord-Europe.

Vers une hausse des billets ? "Cela aura pour effet d'augmenter les frais de carburant, ce qui potentiellement peut provoquer une hausse des billets d'avion et aggravera l'impact écologique des vols", car les avions, en consommant plus de kérosène, dégageront davantage de CO2, le principal gaz à effet de serre. Cette étude, pilotée par Paul Williams de l'Université de Reading, au Royaume-Uni, est basée sur l'hypothèse d'une concentration de CO2 dans l'atmosphère multipliée par deux par rapport au niveau pré-industriel, ce qui devrait arriver dans les prochaines décennies.