COP21 : après la Chine, les Etats-Unis ratifient l'accord de Paris

  • A
  • A
COP21 : après la Chine, les Etats-Unis ratifient l'accord de Paris
@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

ENVIRONNEMENT - Quelques heures après la Chine, Washington a à son tour annoncé avoir ratifié l'accord de Paris sur le climat.

Le texte nécessite encore l'engagement écrit d'une trentaine d'Etats, mais la dynamique est désormais lancée. Les Etats-Unis et la Chine ont annoncé samedi avoir ratifié l'accord de Paris sur le climat, négocié fin 2015 dans le cadre de la COP21, et c'est tout sauf anodin : les deux premières puissances économiques mondiales sont aussi les deux plus gros pollueurs au monde. Cette double ratification devrait inciter d'autres Etats à franchir le cap.

Deux ratifications stratégiques en quelques heures. Les dirigeants de la Chine et des Etats-Unis sont actuellement en Chine pour participer au G20 de Hangzhou. Mais le président Barack Obama et son homologue chinois Xi Jinping ne se sont pas contentés de parler uniquement d'économie et ont remis ensemble au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon les instruments de ratification de ce traité.

La Chine avait déjà annoncé cette ratification quelques heures auparavant. La chambre d'enregistrement législatif du régime communiste a voté "la proposition (...) pour ratifier" ce traité historique visant à contenir le réchauffement climatique sous le seuil critique de 2 voire 1,5°C par rapport au niveau pré-industriel, a annoncé l'agence Chine nouvelle.

Que prévoit cet accord ? L'accord de Paris fixe pour objectif de contenir la hausse de la température moyenne de la planète "nettement en dessous de 2°C" par rapport aux niveaux pré-industriels et de s'efforcer de limiter cette augmentation à 1,5°C. Il jette les bases d'une maîtrise des émissions de gaz à effet de serre à l'origine des dérèglements climatiques en fixant le cadre d'engagements politiques, économiques et financiers et prône une transition énergétique rapide vers des sources plus propres, comme le solaire ou l'éolien. 

D'autres ratifications sont encore nécessaires. L'accord de Paris a été formellement signé par 180 pays, mais chacun doit ensuite, selon ses propres modalités (vote au Parlement, décret...), ratifier le texte. Il faut la ratification d'au moins 55 pays représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre pour que le traité entre en vigueur. Jusqu'à présent, seuls 24 pays étaient allés au bout du processus, selon le site des Nations unies: surtout des petits Etats insulaires, les plus exposés, mais ne représentant que 1,08% des émissions. 

A eux deux, les Etats-Unis et la Chine représentent 38% des émissions polluantes mondiales : les 26 Etats signataires représentent désormais près de 40% des émissions polluantes à l'échelle de la planète. 

Une entrée en vigueur avant la fin de l'année ? François Hollande a "salué" samedi la ratification par Pékin et Washington de l'accord mondial sur le climat. Cette étape attendue "ouvre la voie à une entrée en vigueur de l'accord de Paris à la fin de l'année", a ajouté le président français. Ban Ki-Moon s'est déclaré lui aussi samedi "optimiste" pour l'entrée en vigueur de l'accord de Paris d'ici à fin 2016.