Centrafrique: des "centaines" de personnes fuient des affrontements

  • A
  • A
Centrafrique: des "centaines" de personnes fuient des affrontements
Les affrontements ont déjà fait plusieurs blessés (photo d'illustration). @ ISSOUF SANOGO / AFP
Partagez sur :

Les affrontements, qui ont lieu autour de la ville de Paoua, dans le nord-ouest, opposent deux groupes armés. 

Des "centaines" de personnes ont fui les affrontements entre groupes armés qui ont lieu depuis mercredi soir autour de la ville de Paoua, dans le nord-ouest de la Centrafrique, a-t-on appris dimanche auprès de Médecins sans frontières (MSF).

Deux groupes armés. "Il y a des affrontements sur presque tous les axes autour de Paoua. Nous avons vu des centaines de personnes fuir leurs villages pour se réfugier à Paoua", a déclaré par téléphone Jean Hospital, coordinateur projets de MSF à Paoua. Ces affrontements opposent depuis mercredi soir le groupe armé Mouvement national pour la libération de la Centrafrique (MNLC) créé en octobre par le "général" autoproclamé Ahamat Bahar, au groupe armé Révolution et Justice (RJ). Les affrontements dans cette zone ont violemment repris fin novembre après qu'un chef de RJ, Clément Bélanga, accusé de nombreuses exactions contre la population, a été tué par des membres du MNLC, selon des sources concordantes.

Victimes collatérales. Depuis mercredi et le début des combats autour de Paoua, MSF indique avoir admis huit blessés à l'hôpital de la ville, dont certains dans un état critique. "On a reçu des civils qui ont été directement visés par des tirs d'armes à feu ou ont été attaqués à la machette. D'autres sont des victimes collatérales des affrontements", a affirmé Jean Hospital.