Canada : un ex-entraîneur de gymnastique accusé d'agressions sexuelles

  • A
  • A
Canada : un ex-entraîneur de gymnastique accusé d'agressions sexuelles
Michel Arsenault doit être formellement inculpé de trois chefs d'agressions sexuelles et de quatre pour voies de fait.@ AFP
Partagez sur :

Michel Arsenault, ancien entraîneur de l'équipe olympique aux JO de Barcelone, doit être formellement inculpé de trois chefs d'agressions sexuelles et de quatre pour voies de fait.

Un ancien entraîneur canadien de gymnastique, Michel Arsenault, a été arrêté mercredi et devra répondre de sept chefs d'inculpation pour agressions sexuelles et voies de fait sur six gymnastes mineures, a indiqué un porte-parole de la Sûreté du Québec. Michel Arsenault, 56 ans, un Québécois installé dans l'Ouest canadien depuis une vingtaine d'années, a été arrêté à son domicile d'Edmonton, en Alberta, pour des faits qui se seraient produits dans les années 1980 et au début des années 1990, selon ce porte-parole, Claude Denis.

Dénonciations d'anciennes athlètes. La police du Québec avait lancé une enquête en janvier après les dénonciations d'anciennes athlètes dans un reportage de la télévision publique Radio-Canada, se disant avoir été victimes d'agressions sexuelles par leur entraîneur Michel Arsenault. La fédération Gymnastique Canada avait immédiatement suspendu cet ancien entraîneur de l'équipe olympique canadienne aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992. Michel Arsenault doit être formellement inculpé de trois chefs d'agressions sexuelles et de quatre pour voies de fait lors d'une audience au tribunal de Montréal prévue le 24 mai.