Canada : un camp de travailleurs de 665 logements détruit par les feux de Fort McMurray

  • A
  • A
Canada : un camp de travailleurs de 665 logements détruit par les feux de Fort McMurray
Sur les images satellites de la NASA, on peut voire le "monstre" du Canada poursuivre sa progression, le 16 mai. @ HO / NASA / AFP
Partagez sur :

665 logements de travailleurs pétroliers ont été entièrement brûlés mardi par les feux de forêts, qu continuent de progresser au Canada. 

Les feux de forêts gagnent du terrain au Canada. Une base de vie de 665 logements dédiée aux travailleurs de compagnies pétrolières a été entièrement brûlée mardi par les feux de forêts au nord de Fort McMurray, a annoncé Rachel Notley, la Première ministre de l'Alberta. Le Blacksand Executive Lodge, un ensemble de logements préfabriqués, comme 18 autres dans un rayon de 50 kilomètres au nord de la ville, avait été évacué lundi soir devant l'avancée de la ligne de feu.

4.000 autres logements menacés par les flammes. Les feux restaient violents mardi et un peu plus d'un millier de pompiers, appuyés par d'importants moyens aériens ou au sol avec des engins de chantier, tentaient de préserver d'autres installations. Rachel Notley a indiqué que d'autres bases de vie de part et d'autre de l'autoroute 63 au nord de Fort McMurray étaient sous la menace des flammes, pour un total d'environ 4.000 logements. Les feux continuaient aussi dans Fort McMurray et deux explosions dans les quartiers de Dickinsville et Thickwood, à l'ouest de la ville, "ont endommagé environ dix maisons", a-t-elle dit.

8.000 personnes évacuées lundi. Dans la nuit de lundi à mardi, "tous les camps de travailleurs au nord de Fort McMurray jusqu'au sud de Fort MacKay ont été placés sous un ordre d'évacuation", comme les sites pétroliers de Suncor et Syncrude, a indiqué Rachel Notley lors d'une conférence de presse télévisée. Quelques employés sont restés sur place pour assurer la sécurité et contenir les feux mais un plan d'évacuation est prévu pour le personnel "si et quand ce sera nécessaire", a-t-elle ajouté. La cellule de crise de la grande région de Fort McMurray avait ordonné lundi dans la soirée l'évacuation d'environ 8.000 personnes, venant s'ajouter aux près de 100.000 évacués de la ville et des bourgades alentours.