Canada : mort par balle d'un touriste français, un suspect comparaît

  • A
  • A
Canada : mort par balle d'un touriste français, un suspect comparaît
Le suspect a été rapidement interpellé à proximité du lieux de décès du Français@ COLE BURSTON / AFP
Partagez sur :

Un touriste français a été abattu, au hasard semble-t-il, mercredi par un Québécois de 23 ans déjà connu des services de police de la région. 

Le principal suspect derrière la mort par balle d'un touriste français de 23 ans dans l'Est du Québec a comparu au tribunal de Carleton-sur-Mer mercredi et fait potentiellement face à d'autres chefs d'accusations, selon la police.

Tué en pleine forêt. Fabrice Durand, un touriste français en visite à Saint-André-de-Restigouche, petite municipalité de la région touristique de la Gaspésie, se promenait en couple sur un chemin forestier mardi après-midi. Soudainement, il s'écroule à la suite d'une détonation. Arrivés rapidement sur les lieux, les services d'urgence ont immédiatement constaté son décès. Un individu interpellé à proximité de la scène de crime a été interrogé toute la nuit par la police provinciale avant d'être formellement accusé mercredi. 

Une victime probablement choisie au hasard. Le principal suspect, un Québécois âgé de 23 ans déjà connu des services de police de la région, a été accusé d'"usage et négligence d'arme à feu" et d'avoir enfreint une ordonnance du tribunal émise à son encontre suite à d'autres infractions.

"On a affaire à un individu qui avait des problèmes de comportement, qui a malheureusement choisi des personnes au hasard", explique Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec. D'autres chefs d'accusations seront probablement ajoutés à mesure que l'enquête progresse jusqu'à la prochaine comparution du suspect le 11 septembre.

Un geste isolé. Interrogé, le consulat de France n'a pas été en mesure de donner la région d'origine de la victime. "C'est un triste événement, mais c'est un geste isolé", estime Claude Doiron, qui mentionne que selon la maire du village de 150 habitants, aucun incident similaire ne s'est produit depuis plus de 100 ans.