Brexit : le parlement européen presse David Cameron pour entamer le processus de sortie dès mardi

  • A
  • A
Brexit : le parlement européen presse David Cameron pour entamer le processus de sortie dès mardi
@ AFP
Partagez sur :

Il estime qu'une période de flou conduirait à "davantage d'insécurité et mettrait l'emploi en danger."

Martin Schultz, le président du Parlement européen, exhorte David Cameron, qui n'a annoncé sa démission du poste de premier ministre britannique qu'à l'automne prochain, à entamer au plus vite le processus de sortie du Royaume-Uni. Après un vote historique cette semaine, 52% des Britanniques ont choisi la voie du Brexit et le départ de l'Union européenne. 

Mettre fin à l'hésitation. "Le sommet de mardi sera le bon moment", juge Martin Schultz, dimanche. "Cette attitude d'hésitation nous nuit à tous." Comme le prévoit l'article 50 du traité de Lisbonne, jamais utilisé jusqu'à présent, pour commencer le processus de sortie, le Royaume-Uni doit notifier officiellement au Conseil européen sa intention de quitter l'UE. Or un sommet européen doit justement se tenir mardi. Comme Martin Schultz, les quatre plus grandes formations du Parlement européen demandent elles aussi à David Cameron de réagir mardi, afin "d'éviter une incertitude préjudiciable à tous et de préserver l'unité de l'Union."

David Cameron veut laisser la main à son successeur. Sur cette question, le Premier ministre britannique ne semble pas pressé. Il a annoncé sa démission d'ici le mois d'octobre et aurait voulu laisser à son successeur la lourde responsabilité des négociations avec les autres pays membres de l'UE.