Breivik se dit prêt à mourir de faim s'il n'est pas mieux traité

  • A
  • A
Breivik se dit prêt à mourir de faim s'il n'est pas mieux traité
@ Junge, Heiko / POOL / AFP
Partagez sur :

L'auteur de la tuerie d'Utoya affirme qu'il se laissera mourir de faim s'il n'est pas mieux traité en prison.  

L'extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik a affirmé qu'il était prêt à faire grève de la faim jusqu'à en mourir s'il n'était pas mieux traité en prison, dans sa dernière lettre aux journalistes. Breivik, 36 ans, purge une peine de 21 ans de prison qui peut être prolongée tant qu'il sera considéré comme dangereux, pour avoir tué 77 personnes en juillet 2011 au nom de la lutte contre le multiculturalisme.

"Je n'en peux plus". Le site internet d'information norvégien Nettavisen avait rapporté mardi avoir reçu une "lettre ouverte" également adressée à d'autres médias et aux autorités pénitentiaires dans laquelle l'homme se plaignait une nouvelle fois de ses conditions de détention. D'après le célèbre détenu, elles sont devenues encore plus strictes depuis le 2 septembre. "Si on ne revient pas sur le tour de vis du 2 septembre, je finirai par mener une grève de la faim jusqu'à en mourir. Je n'en peux plus", y écrit-il, d'après Nettavisen.