Berlusconi, déchu, salue ses partisans

  • A
  • A
Berlusconi, déchu, salue ses partisans
@ REUTERS
Partagez sur :

L’ÉMOTION - L'ex-chef du gouvernement italien, déchu de son poste de sénateur, a fait part de son "émotion".

L’INFO. Cette fois, c’est peut-être la dernière. Sans surprise, Silvio Berlusconi, ancien chef du gouvernement italien, a été déchu mercredi de son poste de sénateur. Cette décision du Sénat a été prise après sa condamnation définitive à un an de prison pour fraude fiscale. Pour le Cavaliere, au Parlement depuis vingt ans, c’est un coup (très) dur. L’intéressé n’a pas assisté au vote sur sa déchéance, mais il n'a pas caché son émotion.

"C’est un jour de deuil". La main sur le cœur, Silvio Berlusconi, 77 ans, est sorti saluer ses partisans, rassemblés à Rome, peu avant l’annonce du Sénat. "C’est un jour amer, un jour de deuil", a-t-il déclaré. "Aujourd’hui, en vous regardant dans les yeux, je vois que l’émotion n’est pas seulement la mienne, mais aussi la vôtre", a-t-il lancé, devant sa résidence romaine.

Berlusconi devant ses partisans :

Indigné, le Cavaliere a dénoncé "la magistrature communiste" qui "a ouvert la route à la conquête du pouvoir par la gauche". Silvio Berlusconi, qui a ensuite rejoint sa résidence près de Milan, s’est aussi indigné d’avoir été l’objet de "57 procès", ce qui lui a "coûté beaucoup d’argent, beaucoup de temps".

Un "martyr de la liberté". Depuis le début de l’après-midi, des milliers de partisans du "caïman" se sont rassemblés en signe de soutien. Munis de chapeaux aux couleurs de Forza Italia, son parti, certains ont brandi des pancartes avec cette inscription : "le Cavaliere, martyr de la liberté". Le rassemblement a été minutieusement préparé, avec une scène installée pour l’occasion et un discours retransmis sur trois écrans géants.

partisans de berlusconi à Rome, 460, REUTERS

Encore des fidèles au Sénat. Au Sénat aussi, les partisans de Silvio Berlusconi ont donné de la voix. Manuela Ripetti, sénatrice de Forza Italia, s’en est prise au chef de la commission sénatoriale chargée de la destitution du Cavaliere. "L’unique objectif est d’éliminer Silvio Berlusconi. Vous ne lui pardonnez pas de vous avoir empêchés pendant 20 ans de gouverner, de mettre la main sur le pays", a-t-elle lancé. Fidèle parmi les fidèles, Alessandra Mussolini, petite-fille du dictateur, a accusé les 50 parlementaires ayant lâché Berlusconi d’être "uniquement intéressés par leurs fauteuils".

sur le même sujet

- Et si c'était la der des der ?" url_id="248375">CHRONO - Et si c'était la der des der ?

L'INFO - Berlusconi privé de politique pour deux ans " url_id="244689">L'INFO - Berlusconi privé de politique pour deux ans

ZOOM - Le parti de Berlusconi passe à l'opposition " url_id="244689">ZOOM - Le parti de Berlusconi passe à l'opposition

L'INFO - Berlusconi a perdu la partie " url_id="239215">L'INFO - Berlusconi a perdu la partie