Belgique : un homme attaque deux policières à la machette à Charleroi, la piste terroriste privilégiée

  • A
  • A
Belgique : un homme attaque deux policières à la machette à Charleroi, la piste terroriste privilégiée
Cette agression survient alors que le niveau d'alerte terroriste en Belgique.@ AFP
Partagez sur :

L'individu, qui a été neutralisé par la police, s'est élancé vers les deux fonctionnaires de police en criant "Allahu Akbar".

Deux policières ont été blessées, samedi, dans le centre de Charleroi par un individu armé d'une machette. L'assaillant s'est attaqué, vers 16 heures, aux deux fonctionnaires en faction dans une zone protégée instaurée devant l'hôtel de police de la ville belge. Il a crié "Allahu Akbar", selon la police locale. L'auteur, qui a été abattu par la police n'est "pas encore identifié", a dit le Premier ministre belge Charles Michel, interrogé en soirée par la chaîne RTL-TVI. "Mais cela semble être de nouveau une attaque avec une connotation terroriste", a-t-il néanmoins ajouté. 

Les policières blessées, mais en vie. A peine arrivé au check-point situé devant l'hôtel de police, le suspect "a sorti de son sac une machette et a frappé violemment en plein visage l'une des deux policières, la seconde va également subir des coups", a expliqué au micro d'Europe 1 David Quinaux, porte-parole de la police de Charleroi. L'une des policières, souffrant de plaies profondes à hauteur du visage, a été hospitalisée tandis que sa collègue "n'est que très légèrement touchée", selon l'agence Belga.

Âgées d'"une quarantaine d'années", les deux femmes, avaient de l'expérience au sein de la police, où elles travaillaient depuis 13 et 20 ans. "Ce sont des collègues que l'on connait bien et qu'on apprécie beaucoup", a commenté David Quinaux. "On est tous sous le coup de l'émotion, anéantis par ce que l'on a vécu", a réagi de son côté auprès d'Europe 1 Françoise Daspremont, faisant fonction de bourgmestre (ndlr ; maire) à Charleroi.

L'assaillant abattu. L'agresseur, lui, a été touché par les balles d'une troisième policière qui a ouvert le feu. Hospitalisé dans un état grave, il est décédé en fin de journée, samedi, a annoncé la police de Charleroi sur son compte Twitter.



L'alerte terroriste maintenue au niveau 3. Cette agression survient alors que le niveau d'alerte terroriste en Belgique, touchée le 22 mars par des attentats dans sa capitale, Bruxelles, est maintenu au niveau 3 - correspondant à une menace "possible et vraisemblable - sur une échelle en comprenant quatre. Le ministre de l'Intérieur belge Jan Jambon, dénonçant sur son compte Twitter un "acte ignoble", a indiqué que l'organisme indépendant en charge d'évaluer la menace ne modifiait pas ce niveau, mais continuait de suivre la situation.