Au Royaume-Uni, la chute de "Lord Coke"

  • A
  • A
Au Royaume-Uni, la chute de "Lord Coke"
Lord Sewel, le président adjoint de la chambre des Lords, a été surnommé "Lord Coke".@ CAPTURE THE SUN
Partagez sur :

Le Lord écossais John Sewel, président adjoint de la chambre des Lords, a démissionné après la diffusion de photos compromettantes. 

Le tabloïd The Sun, l'a surnommé "Lord Coke". Des photos parues dimanche et dimanche dans le journal le plus vendu au Royaume-Uni montre en effet Lord Sewel, le président adjoint de la chambre des Lords, le nez dans la poudre et en compagnie de prostituées. Des révélations qui ont poussé cet homme de 69 ans à démissionner.

Que montrent les photos et la vidéo ?Dans les premières photos diffusées dimanche, on voit le Lord écossais John Sewel, un homme marié de 69 ans, ancien sous-secrétaire d'Etat à l'Ecosse de Tony Blair, en compagnie de deux prostituées. Torse nu, le sexagénaire prend de la cocaïne étalée sur la poitrine d'une de ces femmes à l'aide d'un billet roulé de cinq livres. Sur d'autres captures d'écran de cette vidéo, il signe un chèque de 200 livres à l'une des deux femmes. Lundi, le Sun a publié de nouvelles photos le montrant simplement vêtu d'un soutien-gorge rouge et d'un perfecto en cuir. Scandale dans le scandale : dans la vidéo, John Sewel qualifie, par ailleurs, le Premier ministre David Cameron de "superficiel".

Démission et enquête. "Ces révélations sur le comportement de Lord Sewel sont choquantes et inacceptables. Lord Sewel a démissionné ce matin de son poste de président des commissions parlementaires", son titre officiel qui désigne son rôle de président adjoint de la chambre haute du Parlement britannique, a déclaré dès dimanche la présidente de la chambre des Lords, la baronne Frances D'Souza. "Ces accusations graves vont être transmises au responsable du règlement de la chambre des Lords ainsi qu'à la police pour qu'une enquête urgente soit menée", a-t-elle ajouté.



Anobli par la Reine et auteur d'un code de bonne conduite. La chambre des Lords a la possibilité d'exclure du Parlement les élus qui ne respectent pas le code de conduite de l'institution. Membre à vie de la chambre des Lords après avoir été anobli par la reine, Lord Sewel pourrait ainsi être le premier lord a être exclu du Parlement, selon les nouvelles règles qu'il a lui-même contribué à introduire. Il a en effet travaillé à l'élaboration d'un code de conduite qui insiste pour que les Lords agissent "avec altruisme, intégrité, sens des responsabilités, transparence et honnêteté".

Mais le député travailliste John Mann a appelé John Sewel à démissionner de la chambre des Lords sans attendre pour éviter "davantage d'embarras". "Il ne peut pas se présenter devant sa propre commission et s'attendre à une audition sérieuse... C'est une honte. Il doit prendre sa retraite et démissionner immédiatement", a-t-il ajouté.