Attentats : Mohamed Abrini collaborerait avec la police britannique

  • A
  • A
Attentats : Mohamed Abrini collaborerait avec la police britannique
Partagez sur :

Depuis son incarcération, "l'homme au chapeau" aurait fourni des renseignements autour de projets potentiels et de sympathisants djihadistes au Royaume-Uni.

C'est une collaboration qui pourrait lui permettre d'obtenir une nouvelle identité ou une peine plus clémente, d'après La Libre Belgique, reprenant une information du Times, parue ce week-end. Mohamed Abrini, mis en examen dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris et de Bruxelles, aurait accepté de répondre à certaines questions des enquêteurs britanniques.

"Premier informateur" ? D'après The Times, Mohamed Abrini, serait ainsi "le premier informateur" ("supergrass") de la police antiterroriste du Royaume-Uni. Dans un article daté de dimanche, le quotidien britannique titre : "First Isis supergrass helps UK terror police", soit "la première taupe de l'Etat islamique aide la police antiterroriste britannique".

De précieux renseignements. Ainsi, les enquêteurs belges auraient posé des questions transmises par la police britannique au terroriste présumé. Le Belge de 31 ans, qui a notamment été repéré à Birmingham en juillet 2015, aurait transmis des informations sur de potentiels projets terroristes, ainsi que sur des  sympathisants de Daech au Royaume-Uni. 

Actuellement détenu à la prison de Bruges, Mohamed Abrini avait affirmé être" l'homme au chapeau" de l'aéroport de Bruxelles, mais avait assuré avoir renoncé à se faire exploser. Il fait l'objet d'un mandat européen délivré par la France, qui a été rendu exécutoire. Toutefois, le suspect ne devrait pas être remis "dans l'immédiat" à la justice française.