Attentat de Berlin : qui est le suspect arrêté puis remis en liberté ?

  • A
  • A
Attentat de Berlin : qui est le suspect arrêté puis remis en liberté ?
Le suspect de l'attentat de Berlin avait une autorisation de séjour sur le sol allemand.@ TOBIAS SCHWARZ / AFP
Partagez sur :

Le suspect qui avait été interpellé lundi soir après l'attaque au camion-bélier contre un marché de Noël à Berlin a été remis en liberté, faute d'éléments à charge contre lui, a annoncé mardi soir le parquet fédéral allemand.

Le gouvernement allemand l'a confirmé mardi matin : l'attaque d'un camion contre un marché de Noël à Berlin est bien un attentat. Le bilan s'élevait lundi à la mi-journée à au moins douze morts et 48 blessés hospitalisés. Un homme soupçonné d'être le conducteur du 38 tonnes a été interpellé mais la police n'est "pas certaine" qu'il soit le tueur. Aucune revendication n'a été émise pour le moment. Europe 1 vous résume ce que l'on sait de ce suspect.

 

>> Mise à jour 19h07 Le suspect qui avait été interpellé lundi soir après l'attaque au camion-bélier contre un marché de Noël à Berlin a été remis en liberté, faute d'éléments à charge contre lui, a annoncé mardi soir le parquet fédéral allemand.

Connu pour des faits de petite criminalité. Un homme a été interpellé lundi soir peu après les faits, à deux kilomètres des lieux du drame. Plusieurs témoins l'auraient vu prendre la fuite après la tuerie et ont fourni aux enquêteurs une description précise du tueur. Un témoin lui a même couru après pendant plusieurs minutes. 

Selon des médias allemands, le suspect serait un Pakistanais de 23 ans, connu de la police pour des actes de petite criminalité. Mais il n'était pas identifié comme proche des milieux terroristes, ni même comme ayant des liens avec l'islam radical. Le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière a apporté quelques précisions vers 13h : "le suspect est a priori Pakistanais. Il est arrivé en Allemagne à la Saint Sylvestre, le 31 décembre 2015, et a été enregistré avant de réapparaître à Berlin en février".

Un demandeur d'asile. Il serait donc arrivé il y a un an en Allemagne, par la route des Balkans, au milieu de milliers d'autres réfugiés. Il aurait fait une demande d'asile à la frontière entre la Bavière et l'Autriche et avait obtenu une autorisation temporaire de séjour en juin dernier. En clair, l'homme est enregistré officiellement par les autorités, et ce n'est donc pas un sans-papier présent de manière illégale sur le sol allemand. Toujours selon divers médias allemands, le suspect aurait utilisé des noms différents ainsi que de faux documents depuis qu'il est arrivé en Allemagne.

Le suspect dément. Mardi matin aux premières heures, des perquisitions ont eu lieu dans divers endroits fréquentés par les demandeurs d'asile de Berlin, dont un hangar dans l'ancien aéroport de Tempelhof, où vivent encore 2.000 demandeurs d'asile et où le suspect pourrait avoir séjourné. Les forces de l'ordre cherchaient d'éventuels complices mais aucune arrestation n'a été effectuée. Le suspect, lui, est actuellement interrogé par les enquêteurs. Selon le ministère de l'Intérieur, il dément son implication.