Attentat à Bangkok : un suspect identifié

  • A
  • A
Attentat à Bangkok : un suspect identifié
Une caméra de vidéosurveillance a capturé des images d'un suspect@ AFP
Partagez sur :

Au lendemain de l'attentat qui a fait 21 morts et une centaine de blessés dans la capitale thaïlandaise, la police a indiqué avoir identifié un homme au comportement suspect grâce aux images des caméras de vidéo-surveillance.

Les enquêteurs étaient à pied d'oeuvre sur les lieux de l'attentat à la bombe qui a frappé lundi en pleine heure de pointe un sanctuaire du centre de Bangkok, très fréquenté, y compris par les touristes étrangers.

Un homme recherché. La police thaïlandaise était à la recherche mardi d'un "suspect" identifié grâce aux images des caméras de vidéo-surveillance près des lieux de l'attentat. "Nous avons vu les images d'un suspect mais cela n'est pas encore clair et nous sommes à la recherche de cet homme", a annoncé Prayut Chan-O-Cha, chef de la junte et actuellement Premier ministre du pays.

Il a ajouté que la police était également en train d'enquêter sur des messages Facebook qui auraient averti d'un danger imminent à Bangkok avant l'explosion de la bombe. Ces messages proviennent d'un "groupe anti-junte" basé dans le nord de la Thaïlande. "Nous sommes à leur recherche maintenant certains d'entre eux sont dans l'Issan", a-t-il ajouté.

D'après Prayut Chan-O-Cha, le suspect serait "originaire du nord-est du pays et membre d'un groupe opposé à la junte". Le nord-est de la Thaïlande, la région de l'Issan, est le bastion des Chemises rouges, qui soutiennent l'ancien gouvernement chassé du pouvoir après des mois de manifestations suivies par un coup d'Etat militaire en 2014.

Les images des caméras de vidéosurveillance montre un homme abandonnant son sac à dos sur les lieux de l'attentat :

Le sanctuaire est bondé à cette heure. "La bombe visait à tuer autant de personnes que possible, puisque le sanctuaire est bondé aux alentours de 06 et 07H00 le soir", a déploré mardi matin le porte-parole de la police Prawut Thavornsiri. "Le bilan est maintenant de 21 tués et 123 blessés. 14 des personnes décédées sont mortes sur le site de l'explosion", a-t-il ajouté précisant que la bombe contenait probablement trois kilos d'explosifs.

"A dix minutes près, j'étais en moto à côté". Deux résidents européens en Thaïlande et présents non loin de l'attentat se sont confiés à Europe 1 lundi. "A dix minutes près, j'étais en moto à côté. C'est un lieu devant lequel je passe quatre à cinq fois par jour", explique Quentin, jeune Français "bouleversé". Veronica a elle aussi entendu la "très grosse explosion". "A 200 mètres de moi, j'ai vu un corps mutilé recouvert d'un drap blanc. Partout, il y a des motos qui ont été détruites par l'onde de choc de cette explosion.

"Porter atteinte au tourisme". Les autorités thaïlandaises estiment que les auteurs de l'attentat visaient les "étrangers" et voulaient "porter atteinte au tourisme", l'un des rares points positifs d'une économie thaïlandaise en berne. "Cette attaque est la pire jamais" commise qui "ciblait directement de personnes innocentes", a ajouté le chef de la junte. "Ils veulent détruire notre économie, le tourisme. A partir de maintenant notre économie va se dégrader", a encore dit Prayut Chan-0-Cha.

Plusieurs étrangers parmi les victimes. Parmi les victimes figurent en effet plusieurs étrangers, nombreux à venir voir ce temple à ciel ouvert, situé en plein coeur de Bangkok au milieu des grands centres commerciaux de la ville. Au moins deux Malaisiens, un Singaporien, un Chinois, un Philippin ont été tués, d'après la police ainsi que dix Thaïlandais.