Assad salue la "résistance légendaire" de Fidel Castro face à Washington

  • A
  • A
Assad salue la "résistance légendaire" de Fidel Castro face à Washington
Fidel Castro s'était rendu à Damas en 2001@ AFP PHOTO / HO / SANA
Partagez sur :

Proche des positions de l'ancien leader cubain, Bachar al-Assad salue la résistance légendaire" de Fidel Castro.

Le président syrien Bachar al-Assad, dont le régime est sous le coup de sanctions américaines, a salué samedi la "résistance légendaire" de Fidel Castro, mort samedi à 90 ans, face à l'embargo imposé par les États-Unis contre l'île de Cuba.

Une résistance devenue "légendaire". "Le grand leader Fidel Castro a mené la lutte de son peuple et de son pays contre l'impérialisme et l'hégémonie pendant des décennies", a écrit Bachar al-Assad dans une lettre de condoléances adressée au président cubain et frère du défunt Raul Castro. "Sa résistance était devenue légendaire et a inspiré les leaders et les peuples dans le monde entier (...) Cuba, pays ami, a pu grâce à ses leaders résister contre les sanctions les plus dures et les campagnes les plus injustes de notre Histoire moderne", a ajouté le président syrien en référence à l'embargo américain contre l'île.

Une proximité entre la Syrie et Cuba. Washington qui soutient l'opposition au régime d'Assad, a infligé une série de sanctions économiques à Damas depuis le début de la répression de la révolte en Syrie en 2011. La Havane et Damas entretiennent de bonnes relations depuis des décennies. Hafez-al Assad, père de Bachar, s'était rendu à La Havane en 1979 pour le sommet des Non-Alignés et rencontré Fidel Castro. Ce dernier s'était rendu à Damas en mai 2001, près d'un an après l'accession au pouvoir de Bachar al-Assad qui a succédé à son père. Bachar al-Assad s'était de son côté rendu à Cuba en juin 2010.

Depuis le début de la guerre civile en Syrie, Cuba s'est globalement alignée sur la position de la Russie, principal soutien du régime de Bachar al-Assad, La Havane s'opposant avec véhémence à toute intervention occidentale contre Damas.