Après les attaques de Paris, le chef de la CIA s'en prend à Edward Snowden

  • A
  • A
Après les attaques de Paris, le chef de la CIA s'en prend à Edward Snowden
@ WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

John Brennan, le directeur de l'agence de renseignement américaine, a pointé du doigt le lanceur d'alerte. 

Le directeur de la CIA John Brennan s'en est pris mercredi à Edward Snowden, alors que les attaques de Paris ont relancé aux Etats-Unis le débat sur la surveillance de masse et le droit à la vie privée. "Toute révélation non autorisée" de personnels d'agence de renseignement comme Edward Snowden (il était consultant pour la NSA, la très puissante agence d'écoutes américaine) "affaiblit la sécurité du pays", a-t-il dit lors d'une conférence au département d'Etat. "Je trouve invraisemblable" de "faire des héros" de gens qui ont "déshonoré le serment" de protéger leur pays, a-t-il indiqué. 

Les révélations de Snowden, un énorme scandale. Lundi, John Brennan avait déjà dénoncé les "failles" dans la surveillance des extrémistes, les liant aux révélations d'Edward Snowden. Ces révélations ont notamment poussé le Congrès à adopter une loi mettant fin au stockage des métadonnées des appels téléphoniques américains par la NSA. Ce stockage sera désormais assuré par les compagnies de téléphone elles-mêmes, et la protection juridique des données est renforcée. Dans un éditorial publié mardi, le New York Times s'est inquiété de cette volonté de la CIA de profiter des attaques de Paris pour relancer le débat sur la surveillance de masse.