Collision frontale entre deux trains en Allemagne : dix morts, un disparu

  • A
  • A
Collision frontale entre deux trains en Allemagne : dix morts, un disparu
Les conducteurs des deux trains figurent parmi les victimes.
302 partages

Selon la police locale, l'accident a fait dix morts, un disparu, 18 blessés graves et 63 blessés légers parmi les passagers. 

L'ESSENTIEL

Deux trains régionaux sont violemment entrés en collision frontale mardi matin, près de Bad Aibling, à 60km au sud-est de Munich dans le sud de l'Allemagne. L'accident, qui s'est produit peu avant 7 heures, a fait dix morts, un disparu, 18 blessés graves et 63 blessés légers selon le dernier bilan de la police bavaroise. La chancelière allemande Angela Merkel s'est dite "bouleversée" par la collision. Selon plusieurs médias allemands, la collision serait due à une erreur humaine . 

LES INFOS A RETENIR

- Deux trains régionaux sont entrés en collision alors qu'ils circulaient sur un tronçon à voie unique en Bavière. Selon plusieurs médias allemands, une erreur humaine en serait la cause. 

- Selon un bilan provisoire, dix personnes sont mortes. Entre 100 et 150 personnes auraient été blessées, dont 55 grièvement.

- Cet accident ferroviaire est l'un des plus graves qu'a connu l'Allemagne ces dernières années.

Parmi les passagers de cette ligne qui relie Rosenheim à Holzkirchen, la plupart se rendait au travail. Ces trains sont habituellement empruntés par des écoliers, mais ils n'avaient exceptionnellement pas classe mardi, jour de carnaval. L'évacuation des passagers était toujours en cours à la mi-journée, certains blessés se trouvent encore dans les trains. Les deux conducteurs de trains, ainsi que les deux contrôleurs comptent parmi les morts, selon la presse allemande.

train_ok-ok

Une erreur humaine à l'origine de la collision ? 

Les deux trains régionaux se sont percutés sur une voie ferrée de Bavière, dans une petite forêt. Les causes n'ont pas été déterminées, alors que le tronçon était équipé d'un système censé prévenir ce type d'accident. Mais selon plusieurs médias allemands, la collision serait due à une erreur humaine. Un employé du poste d'aiguillage de Bad Aibling, ville thermale du sud du pays, a désactivé le système automatique de signalisation, affirme le réseau RedaktionsNetzwerk Deutschand (RND), qui regroupe 30 journaux régionaux, sur la foi de "sources proches de l'enquête". 

Citant une "source sûre", l'agence allemande DPA assure elle aussi que l'accident est dû à une "erreur humaine", mais précise que la ou les personnes impliquées restent "pour l'instant" à déterminer. Contactée par l'AFP, la direction régionale de la police s'est refusée à tout commentaire. Une enquête a été ouverte.

De très nombreux secours sur place. Le trafic sur la ligne entre Rosenheim et Holzkirchen a été coupé, ainsi que deux routes locales pour permettre l'intervention des secours. Certains sont d'ailleurs venus d'Autriche pour prêter main forte à leurs homologues allemands. Le site étant difficile d'accès à pied, les hélicoptères ont fait des allers-retours toute la matinée pour hélitreuiller les blessés; Un journaliste de Münchner Merkur a indiqué sur Twitter que les secours avaient un besoin urgent de poches de sang pour soigner les très nombreux blessés. Le ministre fédéral des Transports, Alexander Dobridt, doit se rendre sur les lieux du drame.

La maison-mère Transdev "choquée". Meridian est une filiale du groupe Transdev, dont Veolia est actionnaire. "Les dirigeants et l'ensemble des collaborateurs de Transdev sont terriblement choqués par cet accident d'une exceptionnelle gravité. Jean-Marc Janaillac, président-directeur général de Transdev, s'est immédiatement rendu sur les lieux", a déclaré le groupe dans un communiqué.

Angela Merkel se dit "bouleversée". "Je suis bouleversée et triste après ce grave accident ferroviaire (...) mes pensées vont en particulier aux familles des neuf personnes qui y ont perdu la vie", a-t-elle indiqué dans un communiqué, se disant "confiante dans le fait que les autorités compétentes mettront tout en oeuvre pour déterminer les causes de cet accident".