Allemagne : de nombreux réfugiés décident de rentrer en Irak

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Déception, mal du pays ou difficultés d'intégration, ils sont de plus en plus nombreux à faire le choix du retour.

Ils arrivent à l'aéroport avec un immense sentiment d'échec. Comme Mohammed, qui rêvait d'étudier le droit à Berlin, environ 80 réfugiés irakiens se présentent au départ de chaque vol vers leur pays d'origine. "Je veux rentrer dans mon pays, car ici ma vie est très dure. Je suis venu pour travailler, pour étudier, pour avoir un futur, mais en fait je n'ai rien", confie le jeune homme.

"Ils attendaient autre chose de l'Allemagne". Généralement, ceux qui ont fui leur pays payent de leur poche les 300 euros du billet, sans attendre l'aide au retour prévue par l'Etat allemand. Ils n'en peuvent plus de vivre dans des foyers de fortune, souvent bondés. "Ils attendaient autre chose de l'Allemagne", explique une hôtesse à l'embarquement. "Par exemple, hier, j'en ai vu qui étaient là depuis six mois et qui n'avaient même pas été enregistrés".

450.000 demandes d'asiles toujours en attente. Environ 450.000 demandes d'asiles sont en attente en ce moment. Tant que leur situation est bloquée, les migrants ne peuvent pas travailler, louer un appartement, se faire soigner et surtout, n'ont pas le droit au rapprochement familial. "C'est un problème, et donc je rentre pour ma famille en Irak. Elle me manque", déplore Tarek. Le jeune Irakien a perdu dix kilos en quelques mois. Le régime alimentaire allemand le rend très malade. Comme lui, beaucoup de réfugiés ont des difficultés de digestion, un problème sanitaire qui inquiète de plus en plus les médecins allemands.