Allemagne, Brésil, Inde et Japon veulent entrer au Conseil de sécurité

  • A
  • A
Allemagne, Brésil, Inde et Japon veulent entrer au Conseil de sécurité
Le drapeau de l'ONU @ STAN HONDA / AFP
Partagez sur :

La chancelière allemande Angela Merkel a joint sa voix à celles des dirigeants du Brésil, de l'Inde et du Japon samedi pour demander que ces pays entrent dans un Conseil de sécurité de l'ONU élargi et repensé.

Ils ne veulent plus restreindre le groupe à cinq membres. La chancelière allemande Angela Merkel a joint sa voix à celles des dirigeants du Brésil, de l'Inde et du Japon samedi pour demander que ces pays entrent dans un Conseil de sécurité de l'ONU élargi et repensé. Le Conseil de sécurité ne compte actuellement que cinq membres permanents avec un droit de veto, Etats-Unis, Russie, Chine, France et Royaume-Uni, ainsi que 10 pays membres non-permanents qui changent régulièrement.

"Un Conseil de sécurité plus efficace et représentatif". Angela Merkel a estimé en marge du sommet de l'ONU sur le développement qu'un Conseil de sécurité avec davantage de membres permanents serait mieux à-même de gérer les grandes crises internationales. La chancelière allemande a estimé que les pays du "G4" sont des "candidats légitimes" pour entrer de manière permanente au Conseil. Les quatre pays appuient les uns les autres leurs candidatures respectives.

"Un Conseil de sécurité plus efficace et représentatif est plus que jamais nécessaire pour régler les crises et les conflits globaux qui sont apparus ces dernières années", ont demandé les quatre pays dans un communiqué commun.

Cinq membres qui ont me droit de veto. Les cinq membres permanents sont les seuls à disposer d'un droit de veto et leurs divisions sur d'importants conflits comme en Syrie ou en Ukraine ont fait que le Conseil de sécurité n'a pu prendre aucune décision d'envergure sur ces crises.