Alerte à la bombe Air France : "Il y a eu un très gros bruit dans l’avion"

  • A
  • A
Alerte à la bombe Air France : "Il y a eu un très gros bruit dans l’avion"
@ AFP
Partagez sur :

Audrey était à bord de l'avion qui a été contraint d’atterrir en urgence au Kenya après la découverte d'un objet suspect dans les toilettes. 

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Un avion d'Air France a été contraint d'atterrir en urgence au Kenya, dans la nuit de samedi à dimanche. Un objet suspect a été repéré dans les toilettes. Il est actuellement en cours d'analyse à Monbasa. L'appareil, un Boeing 777, avec 473 personnes à bord, effectuait la liaison entre l'Ile Maurice et Paris. Tous les passagers ont été évacués. Audrey était à bord de l'avion. Elle a eu très peur. 

"A un moment donné, l’avion a beaucoup tremblé". "Il y a eu un très gros bruit dans l’avion. Moi je regardais mon écran et j’ai vu que l’avion était en train de tourner. Il y avait un peu de bruit, de secousses. Puis, à un moment donné, l’avion a beaucoup tremblé", a-t-elle racontée au micro d'Europe 1, dimanche matin.

Si Audrey a eu aussi peur, c'est qu'elle n'était pas seule à bord. "Je voyageais avec mes deux enfants. Je leur ai parlé tout le temps. Puis j’ai sorti les gilets de sauvetage car je ne savais pas ce qui allait se passer et je leur ai mis. Mais une hôtesse de l’air est venue me dire que l’on n’allait pas amerrir et qu’on allait réussir à atteindre le tarmac."

"Ils nous ont dit pendant l’annonce que notre vie avait été en danger". Quant aux conditions d'évacuation, tout se serait relativement bien passé, même si quelques blessés très légers sont à déplorer. "Ils nous ont gardé très très calme jusqu’à l’atterrissage, en nous disant juste de détacher nos ceintures. Et, dès qu'elles étaient détachées, ils nous ont dit de sortir ‘urgent urgent’, ils ont hurlé. Puis ils nous ont dit pendant l’annonce que notre vie avait été en danger". Tous les passagers de l’avion sont actuellement hébergés dans un hôtel de Mombasa.