EXCLUSIF - Al-Sissi réclame l'intervention d'une coalition en Libye

  • A
  • A
77 partages

EXCLUSIF - Après une première opération ouvertement effectuée en Libye, le président égyptien, invité d'Europe 1, appelle à une réponse militaire internationale.

Après la mort de 21 Egyptiens coptes assassinés par un groupe se revendiquant de l'Etat islamique en Libye, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi réitère son appel à une intervention militaire internationale dans le pays. Invité exceptionnel d'Europe 1, le raïs estime mardi que " nous devons travailler ensemble pour battre le terrorisme".

Un repaire de terroristes. Déstabilisée après la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est devenue aujourd'hui un repaire de djihadistes, dont certains ont fui le Sahel après les interventions militaires françaises. "Lorsque la situation en Libye s'est détériorée, nous avons dit qu'il y aurait un très grand danger sur la sécurité et la stabilité", a rappelé Abdel Fattah al-Sissi, qui ajoute que ce danger ne pèse "pas uniquement sur les Libyens mais aussi sur les voisins et les Européens".

>> LIRE AUSSI - L'Etat islamique est-il en train de s'implanter en Libye ?

Soutenir le peuple libyen. Après une opération militaire au goût de représailles en Libye lundi, Abdel Fattah al-Sissi a confirmé demander une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU pour une intervention d'une coalition internationale. "Il n'y a pas d'autre choix", estime-t-il, appelant à l'aide ses alliés. Mais il faut que "le peuple et le gouvernement libyen soient d'accord et nous appellent pour agir". "Nous avons besoin de soutenir la légalité et le choix du peuple" en Libye, a-t-il déclaré sur Europe 1. Les très nombreuses milices qui imposent leurs lois dans le pays "doivent remettre leurs armes et travailler dans le cadre d'une action civile", a plaidé Abdel Fattah al-Sissi.

Le président égyptien voudrait que la réponse ne s'arrête pas à "une confrontation sécurité ou militaire", mais qu'elle soit également "une confrontation globale, intellectuelle, éducative, économique, culturelle et politique" pour lutter contre le terrorisme.

>> LIRE AUSSI - A Madama, l'armée française aux portes de la Libye

Retrouvez l'intégrale de l'interview d'Abdel Fattah al-Sissi avec Jean-Pierre Elkabbach :



Al-Sissi : "Nous ne leur permettrons pas d...par Europe1fr