Crash de l'A320 : un pilote néerlandais avait "prédit" le drame

  • A
  • A
Crash de l'A320 : un pilote néerlandais avait "prédit" le drame
@ Eric Cabanis/ AFP
Partagez sur :

Il y a deux mois, un pilote néerlandais avait quasiment décrit le scénario du crash de l'A320 de Germanwings dans une revue spécialisée.

Sans le savoir, Jan Cocheret a écrit un texte prémonitoire. Ce pilote néerlandais de la compagnie Emirates avait écrit il y a deux mois un article dans lequel il décrivait le scénario qui a conduit au crash de l'A320 de la Germanwings, mardi, raconte le site belge 7sur7

"Qui est à mes côtés dans le cockpit ?". Dans le magazine Piloot en Vliegtuig, une revue spécialisée dans l'aéronautique, Jan Cocheret a publié un article dans lequel il s'interroge sur les normes de sécurité pour les cockpits. "Grâce aux portes blindées extra-sécurisées, il n'est plus difficile pour un pilote d'empêcher à son collègue l'accès au cockpit. Il suffit d'attendre jusqu'à ce qu'il aille satisfaire un besoin naturel pour ne plus jamais ouvrir la porte", écrit-il.

"Je me demande régulièrement qui est à mes côtés dans le cockpit. Comment être sûr que je peux lui faire confiance ? Peut-être vient-il de se passer quelque chose de terrible dans sa vie qu'il est incapable de surmonter. J'espère qu'après une pause pipi, je ne me retrouverai jamais devant une porte de cockpit verrouillée", poursuit-il. Dans sa chronique, le pilote néerlandais souligne aussi qu'"il existe bel et bien une façon pour rentrer dans le cockpit, mais si la personne à l'intérieur désactive cette option, il n'y a rien d'autre à faire que d'aller s'asseoir avec les passagers et attendre de voir ce qu'il adviendra. 

Un "terrible scénario devenu réalité". Ce texte troublant décrit précisément ce qui s'est passé à bord de l'A320 de la Germanwings. Andreas Lubitz, le copilote, est soupçonné d'avoir attendu que le commandant de bord aille aux toilettes pour verrouiller la porte du cockpit, prendre les commandes de l'avion et le faire descendre jusqu'au crash dans les montagnes.

Jan Cocheret a réagi quelques jours après le drame via sa page Facebook, sur laquelle il a écrit que ce "terrible scénario [était] devenu réalité". Depuis le drame, de nombreuses compagnies ont annoncé leur décision d'imposer la présence en permanence de deux personnes, dont au moins un pilote, dans le cockpit. L'Agence européenne de la sécurité aérienne a de son côté préconisé l'adoption d'une telle mesure, mais à titre temporaire pour l'instant.

Découvrez le long format consacré par les rédactions d’Europe1 et Europe1.fr à cette tragédie.

>> Si vous êtes sur tablette ou mobile, cliquez ici.

>> LIRE AUSSI - Crash de l'A320 : "Ouvre cette foutue porte !", a crié le commandant

>> LIRE AUSSI - Le lourd dossier médical du copilote Andreas Lubitz