A Melilla, 40 migrants parviennent à franchir la frontière Maroc-Espagne

  • A
  • A
A Melilla, 40 migrants parviennent à franchir la frontière Maroc-Espagne
Régulièrement, les migrants tentent de franchir les grillages dressés pour empêcher leur passage en territoire espagnol, comme ici dans l'enclave de Melilla, en février 2015.@ AFP
Partagez sur :

Ils était quelque 150 migrants à tenter d'entrer sans l'enclave espagnole de Melilla, samedi matin.

Quelque 150 migrants africains ont tenté samedi matin de forcer la frontière entre le Maroc et Mellila et une quarantaine d'entre eux ont pu pénétrer dans l'enclave espagnole, a-t-on appris auprès des autorités locales. "A 6h45 du matin, un groupe de 150 migrants subsahariens a essayé d'entrer" en escaladant les hautes barrières de la frontière, a indiqué une porte-parole de la préfecture locale.

"Ils ont été repoussés en partie mais environ 40 sont parvenus à passer par-dessus la clôture et à entrer dans Melilla". Souvent munis de crochets et de chaussures cloutées, les migrants escaladent difficilement les barrières de plus de six mètres de haut et différents obstacles spécialement conçus pour empêcher leur passage. La préfecture a assuré qu'aucun blessé n'avait été signalé.

Peu obtiennent l'asile. Ceux qui entrent finalement dans les enclaves espagnoles sont conduits jusqu'à un centre d'accueil temporaire des migrants où ils peuvent demander l'asile. Mais ils sont très peu à obtenir le statut de réfugié car ce sont majoritairement des migrants économiques, a assuré la porte-parole de la préfecture. Lors du dernier assaut, le 26 juin, 120 personnes avaient tenté de passer dont 30 avec succès.

Chaque année, des milliers de migrants risquent leur vie pour rejoindre l'Espagne à bord d'embarcations de fortune ou tentent de passer par les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla en territoire marocain, seules frontières terrestres de l'UE avec l'Afrique. En 2015, 3.845 clandestins sont ainsi arrivés en Espagne, selon l'Organisation internationale pour les migrations.