A Damas, c’est l’école de la débrouille au lycée français

  • A
  • A
A Damas, c’est l’école de la débrouille au lycée français
@ JOSEPH EID / AFP
Partagez sur :

SYSTEME D - Trois ans après le départ des ressortissants français de Syrie, le lycée français de Damas accueille toujours des élèves grâce à la mobilisation des parents d’élèves syriens. 

REPORTAGE

Trois ans après le départ des professeurs de français, les adolescents se bousculent toujours aux portes du lycée Charles de Gaulle, le lycée français de Damas. Si les cours sont toujours assurés, c’est grâce à la mobilisation des parents d’élèves syriens, qui improvisent comme ils le peuvent : un archéologue a repris le flambeau des cours d’histoire, une pharmacienne s’occupe de la biologie.

Quant au Centre de documentation et d'information, les magazines à disposition des élèves sont légèrement datés. La Une du NouvelObs date de mai 2012, l’Express titre "Les cocus de Hollande". Autre détail qui laisse deviner l’ambiance particulière qui règne dans les couloirs de l’établissement : des remparts de sacs de sable bordent les pièces du lycée. Un moyen de protéger les enfants d’une possible explosion. Il y a un an et demi, une roquette avait explosé sur le lycée, brisant plusieurs vitres.   

Notre reporter sur place a pu se rendre dans ce lycée français en plein Damas. 


Au lycée français de Damas, c'est l'école de la...par Europe1fr