2016, année des patrons ?

  • A
  • A
2016, année des patrons ?
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Joie pour les patrons, grise mine pour les employés : cette année, les 1er et 8 mai tombent un dimanche, Noël 2016 également.

Peut-être avez-vous déjà consulté un calendrier pour savoir quand tombent des jours fériés en 2016 ? Pas de chance, vous l'aurez donc constaté : cette année les 1er et 8 mai tombent un dimanche. Noël également.

0,11 points de croissance en plus. Selon l'INSEE, ces deux journées fériées qui tombent un dimanche devraient générer environ 0,11 point de croissance en plus. En effet, deux jours de travail en plus sur une année, cela dope un peu l'activité économique. Plus concrètement, cela représente 2 milliards d'euros, soit un peu moins que ce que rapporte à l'Etat la lutte contre l'évasion fiscale. En somme, ces deux dimanches fériés rapporteront l'équivalent du coût des attentats du 13 novembre pour l'économie française. 

Un impact à ne pas surestimer. Les économistes mettent néanmoins en garde : il ne faut bien sûr pas sur-estimer l'impact de ces jours fériés qui tombent un dimanche. Même si c'est toujours bon à prendre, ce n'est pas cela qui va redynamiser la croissance. L'année dernière, le Medef estimait que deux jours fériés en moins, c'était un point de croissance et 100.000 emplois créés. Dans les faits, on est loin de cette estimation faite par l'organisation patronale.  

Des secteurs que ça n'avantage pas. Un jour férié qui tombe un jour chômé, c'est une mauvaise nouvelle pour certains secteurs : ceux du tourisme, de la restauration, des loisirs, des transports et même du commerce qui profitent traditionnellement des ponts liés aux jours fériés.