Un singe qui éternue et un poisson "qui marche" trouvés dans l'Himalaya

  • A
  • A
Un singe qui éternue et un poisson "qui marche" trouvés dans l'Himalaya
@ ROBERTO SCHMIDT / AFP
Partagez sur :

Selon le WWF, des espèces un peu particulières ont été trouvées dans l'Est de l'Himalaya.

Un singe qui éternue sous la pluie ou un poisson "qui marche" figurent parmi les plus de 200 espèces découvertes dans l'est de l'Himalaya au cours des dernières années, selon une étude du Fonds mondial pour la nature (WWF).

Un poisson rampant. Parmi ces découvertes, le "poisson à tête de serpent qui marche" peut respirer de l'air, survivre quatre jours sur la terre ferme et ramper 400 mètres sur sol humide. Ont été également trouvés un crotale rouge jaune et orange qui ressemble furieusement à un bijou, un poisson "dracula" à petites dents. Trois nouveaux types de bananes ont également été découverts.

Un singe qui éternue quand il pleut. Dans les forêts du nord de la Birmanie, les scientifiques ont découvert en 2010 un singe noir et blanc au nez tourné vers le haut qui le fait éternuer quand il pleut. Les jours de pluie, ils sont fréquemment assis avec la tête entre les genoux pour éviter d'avoir le nez rempli d'eau.

Menaces pour ces espèces. Ces 211 espèces nouvelles découvertes entre 2009 et 2014 comprennent 133 plantes, 26 espèces de poissons, 10 amphibiens, 39 invertébrés, un reptile, un oiseau et un mammifère. Le WWF met en garde contre les menaces fragilisant ces espèces, en particulier la poussée humaine sur leurs territoires, la déforestation, le braconnage, l'exploitation minière et l'hydroélectricité.