Des selles vieilles de 300 ans lèvent un pan de l'histoire gastronomique danoise

  • A
  • A
Des selles vieilles de 300 ans lèvent un pan de l'histoire gastronomique danoise
@ AFP
Partagez sur :

Ces insolites reliques découvertes dans des latrines lors de fouilles du palais de l'évêque Jens Bircherod en 1937 avaient été précieusement gardées puis oubliées.

Mûres de Norvège, poivre d'Inde… L'étude des excréments de l'évêque d'Aalborg (nord du Danemark), vieux de 300 ans, est riche en informations sur le régime alimentaire des classes aisées de l'époque, composé notamment de produits exotiques, a expliqué vendredi une archéologue danoise.

Son régime était varié et exotique. Ces insolites reliques découvertes dans des latrines lors de fouilles du palais de l'évêque Jens Bircherod en 1937 avaient été précieusement gardées puis oubliées, jusqu'à ce que l'archéologue Jette Linaa les retrouve récemment. Son régime était varié et exotique. Contrairement au Danois ordinaire qui se nourrissait essentiellement de chou, de pain et de porc, le prélat, comme les personnes des classes aisées, aimait la viande et raffolait de baies et de noix.

"Les produits exotiques étaient apportés par des commerçants spécialisés. Aalborg était alors une ville particulière, où vivaient de nombreux riches marchands venant soit d'Allemagne, soit des Pays-Bas", souligne l'archéologue. Pour les scientifiques, aucun doute que ces selles proviennent de l'évêque. Contrairement à la plupart des latrines de la fin du XVIIème siècles, celles-là étaient exclusivement utilisées par Bircherod et son épouse. Ses écrits qui narrent l'"opulence" des dîners auxquels il participait soutiennent également cette hypothèse, conclut Mme Linaa.