A New York, une cabine de masturbation fait scandale

  • A
  • A
A New York, une cabine de masturbation fait scandale
Capture sur Hot Octopuss
Partagez sur :

"Près de 39% des New-Yorkais s'apaisent seuls sur leur lieu de travail pour calmer leur stress", argumente Hot Octopuss, la société qui a installé cette cabine. 

A première vue, on pourrait la confondre avec une cabine téléphonique ou avec un point de recharge pour téléphones portables. Mais en réalité, cette "Guy-Fi" installée au croisement de la 28e et 5e rue à New York et dont le site Mashable s'est fait l'écho, est une cabine pour se masturber en pleine rue. 

Une cabine gratuite et connectée... Installée par la société de sextoys Hot Octopuss, cette cabine propose gratuitement une petite selection de films pornos. L'utilisateur peut même profiter d'une chaise pliante pendant son visionnage. "Faire une pause loin du bureau est important", estime Adaw Lewis le cerveau de cette drôle de cabine. "Près de 39% des New-Yorkais s'apaisent seuls sur leur lieu de travail pour calmer leur stress", détaille Hot Octopuss, qui s'appuie sur un sondage de Time Out Survey. La société Hot Octopuss indique qu'une centaine d'hommes a utilisé cette cabine le jour de son inauguration. 

... qui suscite l'ire des New-Yorkais. De nombreux New-Yorkais ont néanmoins exprimé leur surprise voire leur désapprobation en découvrant cette "Guy-Fi" sur leurs trottoirs. Aux Etats-Unis, la masturbation en public est illégale. Initialement, les 7.500 anciennes cabines téléphoniques de la ville devaient se transformer en simples bornes Wi-Fi gratuites, grâce au projet "LinkNYC" qui ambitionne de réduire la "fracture numérique" entre New-Yorkais, en offrant à tous un accès à une connexion haut-débit. 

La société Hot Octopuss, elle, compte ajouter d'autres cabines de masturbations à New York mais aussi dans d'autres grandes villes des Etats-Unis et même à Londres.