Vols de Range Rover à Paris : l'imparable technique du "mouse jacking” a encore frappé

  • A
  • A
Vols de Range Rover à Paris : l'imparable technique du "mouse jacking” a encore frappé
La technique du "mouse jacking" se répand en région parisienne (illustration)@ AFP
Partagez sur :

Une trentaine de Range Rover de luxe ont été dérobés grâce à technique du "mouse jacking" ou "vol à la souris".

Cet article vous fera peut-être regretter votre bonne vieille clé manuelle de voiture. Selon Le Parisien, un gang de Britanniques a dérobé près d’une trentaine de Range Rover de luxe à Paris et dans les Hauts-de-Seine à l’aide… de simples ordinateurs. La technique porte un nom : le "mouse jacking" ou vol à la souris.

Les faits. Le Parisien a révélé dans son édition de lundi une affaire étonnante : en l’espace d’un mois, des malfrats sont parvenus à dérober près d’une trentaine de 4X4 Range Rover, très haut de gamme, sans commettre aucune violence ni dégradations sur les véhicules. Le réseau vient d’être démantelé et la technique des malfaiteurs mise au jour : grâce à un ordinateur portable, ils se connectaient à l’ordinateur de bord du véhicule ciblé avant de reconfigurer les paramètres enregistrés pour le faire démarrer, sans avoir besoin de la clé.

"Le mouse jacking" : plus de 50% des vols de voiture en France. Les vols à assistance électronique, pour lesquels les voleurs utilisent donc les nouvelles techniques basées sur l’utilisation de matériel informatique et électronique, sont en plein boom en France. Selon une étude du cabinet BCA expertise publiée en 2013, ils représenteraient désormais plus de 50% des vols de voiture en France.

"Les acheteurs ne veulent plus de clé". Contacté par Europe 1, Pierre Steward de BCA Expertise explique : "Les acheteurs ne veulent plus avoir à sortir une clé manuelle et les constructeurs automobiles ont dû s’adapter en introduisant de plus en plus d’électronique. Maintenant, on a des cartes qui reconnaissent directement la voiture". "Le problème", poursuit-il, "c’est que les ondes de ces cartes sont de plus en plus trackables".

Selon Pierre Steward, "il faut être un peu féru d’électronique mais pas forcément un expert" pour voler une voiture via la technique du "mouse jacking". "On trouve sur Internet des boîtiers qui permettent de décrypter les échanges entre la carte et la voiture", abonde-t-il.

Les assurances jouent dessus. Cette nouvelle technique de vol pose néanmoins un problème de taille : les assurances jouent sur l’absence d’effraction pour ne pas indemniser l’assuré. "Dans les contrats d’assurance, il est exigé des traces d’effraction. Or, avec le 'mouse jacking', il n’y en a précisément pas", précise Pierre Steward, "même si ça devient de moins en moins possible de dire ça".

Comment s’en prémunir ? Vous pensez à de l’électronique, type alarme électronique ou coupe-circuit électronique, pour vous prémunir de ce type de vols ? Détrompez-vous. Il existe un objet beaucoup plus efficace mais plus "old-school" qui vous garantira de retrouver votre voiture sur le parking : la bonne vieille canne électronique qui bloque le volant.