Violences à Air France : 5 gardes à vue prolongées

  • A
  • A
Violences à Air France : 5 gardes à vue prolongées
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Cinq des salariés d'Air France interpellés lundi dans le cadre de l'enquête sur les violences survenues lors du CCE de la compagnie restaient en garde à vue, mardi. 

INFO EUROPE 1

Ils ont été interpellés lundi à l'aube. Les gardes à vue de cinq salariés d'Air France, soupçonnés d'avoir participé aux violences commises lundi lors du comité central d'entreprise (CCE), ont été prolongées mardi. Celle d'un sixième salarié interpellé lundi avait été levée le jour même en fin d'après-midi. 

Identifiés grâce aux vidéos. Ces cinq salariés sont des militants syndicaux. Des personnels au sol qui travaillent à la direction Cargo d'Air France. Ils ont été formellement identifiés sur les images vidéo comme étant les principaux auteurs des violences commises lundi dernier sur les vigiles et les cadres de la compagnie, notamment le Directeur des Ressources Humaines dont la chemise avait été arrachée, en début de semaine dernière, à l'issue du comité central d'entreprise. 

Ils ont été interpellés presque simultanément à leur domicile lundi matin par les hommes de la police aux frontières (PAF) et ont passé la nuit en garde à vue.